• Introduire le sujet (= entrée en matière), par exemple en utilisant une citation, une référence littéraire ou philosophique, ou plus simplement un fait historique ou d'actualité. Le seul critère retenu doit être la pertinence de votre entrée en matière : que penser par exemple de la destruction récente par des militants "altermondialistes" d'un champ de cultures transgéniques, acte manifeste de désobéissance à la loi ?
  • Citer l'énoncé du sujet en entier.
  • Faire apparaître de façon claire et interrogative la problématique que vous avez préalablement dégagée. Pour ce faire, il faut essayer de donner des réponses immédiates à la question posée et montrer par des objections que ces réponses demandent à être justifiées plus longuement.
  • Annoncer le plan de votre dissertation . Celui-ci doit montrer comment vous allez procéder pour répondre à la question posée.

Date de création : 16/05/2016 @ 17:22 Dernière modification : 16/05/2016 @ 17:27 Catégorie : Page lue 16841 fois

Document généré en 0.09 seconde

  • Aller au menu
  • Aller au contenu

Conforme au programme officiel 2023 - 2024 : infos

La dissertation

Introduction :

La dissertation est redoutée car c’est une épreuve nouvelle pour un élève de classe de première. Si elle est réputée difficile, c’est surtout à cause de ce caractère inédit. Or, il faut savoir que lorsqu’elle est bien traitée, la dissertation permet d’accéder aux meilleures notes de l’examen.

Voici la définition officielle de l’exercice, tel qu’il est présenté par les organisateurs de l’examen : « la dissertation consiste à conduire une réflexion personnelle organisée sur une question littéraire portant sur l’une des œuvres et le parcours associé figurant dans le programme d’œuvres. Le candidat choisit l’un des trois sujets de dissertation, chacun étant en rapport avec l’une des œuvres au programme et son parcours associé. Pour développer son argumentation, le candidat s’appuie sur sa connaissance de l’œuvre et des textes étudiés dans le cadre de l’objet d’étude, ainsi que sur ses lectures et sa culture personnelle. »

En ce dernier point réside la principale difficulté de l’exercice : le correcteur attend une parfaite connaissance de l’œuvre étudiée pendant l’année et du parcours associé ainsi qu’une culture littéraire plus personnelle.

Premier temps : l’analyse du sujet

Le sujet d’une dissertation littéraire peut se présenter sous deux formes :

  • Une citation de l’œuvre suivie d’une question

Exemple 1 : « Moi, j’ai la noblesse du cœur » , affirme Julien lors de son procès. Cette formule vous paraît-elle adaptée pour caractériser le héros du roman Le Rouge et le Noir  ?

  • Une question sans citation

Exemple 2 : Dans le roman de Madame de Lafayette, est-ce la raison qui guide la Princesse de Clèves ?

Exemple 3 : Julien Sorel est-il un personnage romantique ?

Tout d’abord, il faut repérer les mots-clés du sujet et les définir . Ils représenteront la charpente de la dissertation et guideront le raisonnement. C’est dès le début de l’épreuve qu’il faut se fixer un cap cohérent, au risque de faire un hors-sujet. Il faut s’interroger non seulement sur le sens que possèdent ces mots dans le contexte du sujet, mais aussi hors de ce contexte au cas où ils présenteraient une ambiguïté ou une polysémie, pour pouvoir en jouer dans la dissertation. Voici par exemple les termes clés des trois sujets proposés plus haut et les questions à se poser :

Exemple 1 : L’expression clé est « noblesse du cœur ». Que signifie « noblesse du cœur » de manière générale ? Dans quelles circonstances Julien fait-il preuve de noblesse du cœur ? Le « moi » en tête de phrase a aussi son importance. Pourquoi Julien emploie-t-il ce pronom (il montre que Julien veut se distinguer des autres) ?

Exemple 2 : Les termes clés sont « raison » et « guider ». Que signifie de manière générale « être guidé par la raison » ? Dans le cas de la Princesse de Clèves, à quelles actions de l’héroïne l’expression peut-elle s’appliquer ? À quelles actions ne peut-elle pas l’être ? Que peut-on en conclure sur le personnage ?

Exemple 3 : Le terme « romantique » est à étudier précisément. Fait-on référence ici au romantisme littéraire ou à un romantisme au sens édulcoré actuel, synonyme plutôt de « fleur bleue », de « sensible » ? Quelle signification convient le mieux à Julien ? Pourquoi ?

La question posée, qu’elle soit ou non accompagnée d’une citation de l’œuvre, attend une réponse nuancée puisqu’une dissertation progresse en différentes étapes, chaque grande étape correspondant à une grande partie du plan.

Exemples 1 et 2 : Il faudra étudier les différentes facettes des personnages, montrer en quoi noblesse du cœur et raison ne sont pas leurs seuls moteurs.

Exemple 3 : Il faudra montrer quelles significations du terme « romantique » peuvent correspondre à Julien et si, par certains aspects de sa personnalité, il ne se démarque pas du romantisme.

Ensuite, il faut reformuler la problématique après l’avoir cernée, que ce soit sous la forme d’une question directe ou indirecte. Gardez à l’esprit que la dissertation toute entière est une tentative de réponse à la question.

Exemple 1 : Julien se caractérise-t-il uniquement par la noblesse du cœur ? Est-il sincère ou aveugle lorsqu’il parle ainsi de lui ? Par opposition à qui se définit-il ainsi ?

Exemple 2 : La raison est-elle le seul guide de la princesse ? Quelles autres forces l’animent et comment la princesse tente-t-elle de faire triompher la raison ?

Exemple 3 : En quoi Julien est-il un personnage romantique ? Présente-t-il toutes les caractéristiques des héros représentés dans la littérature romantique ? Est-il seulement romantique en amour ? N’est-il pas parfois opposé aux valeurs du romantisme ?

Deuxième temps : la recherche d’idées

L’analyse du sujet a normalement déjà pris un bon quart d’heure. Au bout de quelques minutes, vous aurez trouvé plusieurs pistes possibles pour répondre à la question. Sauf qu’en l’état, ces idées ne valent rien. Il faut les appuyer de références précises à l’œuvre, voire de citations (phrases remarquées pendant l’étude de l’œuvre car particulièrement expressives et révélatrices des grands thèmes qui y sont développés).

Un bon vivier d’exemples susceptibles d’être utilisés se trouve dans les autres textes du corpus ou dans votre culture personnelle. Là, le champ est très large : on ne parle pas nécessairement que de romans, ni même simplement de livres mais aussi de musique, de spectacles, de cinéma, de peinture… Ces références vous permettront d’établir des parallèles, des comparaisons, parfois utiles pour affiner votre propos.

Par exemple, comparer l’attitude de Julien ou de la princesse à un autre personnage peut aider à mieux en définir les particularités, la singularité.

Troisième temps : l’élaboration du plan

À ce stade, il est temps de dégager un plan du brouillon. Deux types de plans sont possibles selon le type de question posée : ouverte ou fermée .

Une question fermée appelle comme réponse : oui ou/et non et invite à la confrontation de ces deux positions contradictoires.

Le plan dialectique s’applique au plus grand nombre de sujets. Le devoir doit alors examiner deux aspects opposés du problème, c’est-à-dire peser le pour et le contre. Chaque partie du devoir va donc développer une thèse différente mais complémentaire de l’autre, la seconde thèse venant plutôt nuancer la première que s’y opposer totalement. Chaque paragraphe constituant ces grandes parties va correspondre à un argument étayant une de ces thèses.

Le plan analytique répond à une question ouverte. Regardez la problématique. Si elle est formée sur un modèle du genre : « Pourquoi, selon vous… ? » ou encore « Qu’est-ce qui, selon vous … ? », il s’agit d’une interrogation ouverte qui attend une réponse précise. Dans ce cas, le devoir devra exposer une seule thèse. Et chaque partie correspondra à un argument étayant cette thèse. Il faut donc trouver plusieurs arguments allant dans le sens de cette thèse. Par exemple, ce plan correspondrait au sujet : « Quelle est l’ambition de Julien Sorel ? ». Chaque partie du plan développerait une forme d’ambition (ambition sociale, ambition amoureuse…)

Le plan dialectique ne consiste pas à prouver une chose puis son contraire : il faut réussir à exprimer une pensée suffisamment nuancée pour ne pas se contredire. C’est là toute la difficulté de l’exercice. Concernant la troisième partie, respecter l’adage connu « thèse – antithèse – synthèse » est inutile car la synthèse se fait dans la conclusion et non avant. L’idéal est de trouver une troisième partie qui « botte en touche », c’est-à-dire qui permette de dépasser l’opposition.

Par exemple, pour traiter le sujet : « Est-il juste d’affirmer que Julien Sorel, le héros du roman Le Rouge et le Noir de Stendhal, représente le type même du héros ambitieux ? », on pourrait montrer :

  • dans une première partie, que oui, Julien Sorel est le plus souvent mu par son ambition ;
  • dans une deuxième partie, montrer qu’il est aussi capable d’émotions sincères dégagées de toute ambition (par exemple, la conquête de madame de Rênal, vécue d’abord comme une conquête sociale, n’est pas dénuée de véritable attachement) ;
  • enfin dans une synthèse, on pourrait montrer que l’ambition de Julien n’est qu’une réaction au mépris subit dans son milieu social d’origine et révèle une soif de reconnaissance dont, enfant, il a toujours été privé (c’est en prison par exemple qu’il renoue avec son être profond dégagé de toute ambition).

Une fois le plan déterminé, il faudra construire des parties argumentatives qui développent les thèses et les arguments , en les appuyant, rappelez-vous, sur des exemples précis. Il faut également systématiquement commenter ces exemples. C’est dans ces commentaires que l’expression libre est la plus conseillée. Mais tout ceci se fera au moment de la rédaction, car au brouillon, il faut vous contenter du plan. Rédigez votre plan sur une feuille de brouillon à part. Chaque partie sera composée idéalement de trois sous-parties. Symbolisez-les par des tirets et notez-y les exemples dont vous allez vous servir.

Les titres de vos parties ne doivent pas apparaitre sur votre copie.

Quatrième et dernier temps : la rédaction au propre

Il faut commencer le devoir par une belle introduction , constituée d’un seul paragraphe mais de plusieurs étapes :

  • une mise en contexte qui introduit le thème ;
  • la citation (si le sujet en comporte une) ;
  • la problématique  ;
  • l’ annonce du plan .

N’oubliez pas que chaque paragraphe doit commencer par une phrase introductive , qui annonce l’idée sur le point d’être traitée. Cette idée sera traitée, justement, sur la base d’exemples précis, de citations exactes. Et enfin, le paragraphe devra se terminer par une phrase conclusive , prouvant l’aboutissement du raisonnement. Il est également de bon ton de relier les différentes parties entre elles par des phrases de transition afin de fluidifier la lecture du texte, ce qui est plus agréable pour le correcteur. N’oubliez pas de revenir à la ligne et de marquer un alinéa entre chaque paragraphe, ainsi que de sauter carrément une ligne entre chaque grande partie.

Enfin, la conclusion devra résumer en un seul paragraphe les résultats de la réflexion, mais aussi prendre clairement position si le sujet vous y invite (et c’est souvent le cas). Enfin, il faudra vous efforcer d’ élargir la problématique , pourquoi pas par le biais d’une citation si elle est judicieusement choisie. Mais évitez par contre de terminer par une question, le plus souvent sans intérêt ou même complètement hors-sujet.

Ayez le réflexe de TOUJOURS associer un argument (une idée) et un exemple pour le justifier. Pensez toujours : « J’affirme quelque chose ; il faut que je prouve que j’ai raison de l’affirmer ».

La dissertation est une réflexion personnelle, mais n’employez surtout pas la première personne du singulier. Votre implication dans ce que vous écrivez ne doit pas être perçue par le correcteur. Employez des tournures impersonnelles.

Employez des guillemets lorsque vous citez un passage de texte. En français, les guillemets sont « et », les guillemets anglais "et" ne sont utilisés que si l’on a besoin de mettre des guillemets dans un passage déjà entre guillemets. Si vous voulez couper une citation que vous jugez trop longue, symbolisez les mots manquants par […].

Soulignez les titres d’œuvre lorsque vous serez amené à les écrire.

L’orthographe et la syntaxe doivent être particulièrement soignées.

Pensez à garder environ dix minutes en fin d’épreuve pour vous relire.

Conclusion :

Attention au trop fréquent hors-sujet : même si vous avez l’impression d’avoir compris d’emblée ce que l’on attend de vous, ne vous lancez pas dans l’exercice sans avoir rigoureusement identifié et analysé les mots-clés du sujet ET de l’énoncé. Dans cet exercice, le respect des consignes permet d’obtenir une bonne note. Parce que la dissertation est un exercice délicat, la choisir vous apportera les faveurs des correcteurs et les plus hautes notes en cas de réussite. Si vous désirez la tenter au baccalauréat de français, exercez-vous à plusieurs reprises durant votre année de première.

Évitez les fautes dans vos écrits académiques

Évitez le plagiat gratuitement, faire une bibliographie gratuitement.

  • Dissertation

6 étapes incontournables pour réaliser une dissertation

Publié le 2 octobre 2019 par Justine Debret . Mis à jour le 31 janvier 2024.

En français, la dissertation est un exercice d’argumentation qui se construit en 6 étapes. Nous allons vous expliquer comment faire une dissertation de A à Z.

Pour faire une dissertation, c’est très simple :

  • Lire et analyser le sujet
  • Trouver la problématique
  • Faire le plan de la dissertation
  • Rédiger l’introduction
  • Rédiger le développement
  • Faire la conclusion

Pour tout comprendre sur comment faire une dissertation, nous allons utiliser un exemple concret issu des annales du Bac S de philosophie de 2019.

Table des matières

1. lire et analyser le sujet, 2. trouver la problématique, 3. faire le plan de la dissertation, 4. rédiger l’introduction, 5. rédiger le développement de la dissertation, 6. ecrire la conclusion, présentation gratuite.

Vous allez devoir produire une réflexion organisée sur un sujet spécifique qui vous est imposé.

Le sujet peut être :

  • une question
  • un thème ou concept
  • une citation

Si vous avez le choix entre plusieurs sujets, sélectionnez celui qui vous inspire le plus et sur lequel vous avez le plus de connaissances. Il faudra le choisir rapidement si vous devez faire une dissertation lors d’un examen de quelques heures (dans les 10 premières minutes).

Une fois le sujet choisi, vous allez devoir définir chaque terme présent dans l’intitulé, afin de mieux le comprendre.

Exemple : Reconnaître ses devoirs, est-ce renoncer à sa liberté ?

Essayez ensuite de reformuler le sujet complètement à partir de vos définitions ou de synonymes.

Reformuler des textes efficacement

Reformulez des phrases, des paragraphes ou des textes entiers en un clin d'œil grâce à notre outil de paraphrase gratuit.

Reformuler un texte gratuitement

Lisez plusieurs fois la reformulation du sujet rédigée à partir de vos définitions. Au brouillon, écrivez toutes les idées qui vous viennent à l’esprit sur le sujet (exemples, auteurs, événements, …).

C’est à partir de ces connaissances et votre reformulation que vous allez pouvoir trouver votre problématique.

Petit conseil ! Utilisez cette question clé : à quel(s) problème(s) ces connaissances tentent-elles de répondre ?

Une question centrale va émerger et c’est à partir de cette dernière que votre dissertation va se construire pour créer un débat où s’affrontent des thèses divergentes.

Le plan d’une dissertation peut prendre diverses formes. L’important est qu’il réponde bien à votre problématique pour que vous évitiez le hors-sujet.

  • Utilisez votre brouillon initial sur lequel vous avez noté vos idées.
  • Classez ensuite ces idées par thématique ou argument.
  • Normalement, vous pourrez arriver à deux ou trois idées principales, divisées en deux ou trois sous-parties qui seront illustrées par des exemples concrets.
  • N’oubliez pas de rédiger une transition entre chaque grande partie (conclusion de la partie actuelle et introduction de la partie suivante).

I) Les devoirs de l’Homme, une soumission naturelle et nécessaire ?

1) Les devoirs, un concept pluriel et contextuel -> Expliquez ici quels sont les différents devoirs que nous rencontrons et en quoi il divergent en fonction des cultures et systèmes étatiques. -> L’existence de devoirs pluriels (travail, citoyenneté, devoir par rapport à la famille, devoir scolaire, droits et devoirs de l’Homme).

2) L’Homme contraint par nature ? -> Concept de contrainte imposée par la nature sur l’Homme (la nature de l’Homme). -> Hobbes et “l’Homme est un loup pour l’Homme” : il abandonne sa liberté et vit en société pour survivre car la nature de l’Homme est agressive.

3) L’Homme : un animal social contraint pour sa liberté ? -> Aristote parlait du concept d’”animal social”. -> Le devoir de morale et d’empathie chez Rousseau fait qu’un être est humain (naturellement) et sociable. -> Sartre et son concept de liberté et libre arbitre : l’Homme est libre et responsable de ses actes naturellement (c’est inné). C’est pour cela qu’il peut vivre en société.

– TRANSITION –

II) La libération de l’Homme par le devoir

1) La culture libératrice -> Le devoir nous permet de nous cultiver et donc de nous libérer de la nature qui est en nous (Kant). -> L’école et l’éducation, le vote, … sont des droits et devoirs qui nous libèrent de notre ignorance naturelle (innée) et de la contrainte du déterminisme. -> Freud et les pulsions de l’Homme qui sont contrôlées intérieurement pas le surmoi. La pression sociale et les devoirs sociaux nous permettent de nous libérer de nos pulsions et désirs en les rejetant dans le ca.

2) Le travail comme contrainte de libération quotidienne -> Le concept de travail comme contrainte/liberté (apporte l’estime de soi, mais nous contraint lourdement) avec Platon, Marx (“l’opium du peuple”) et Kant.

3) La reconnaissance comme liberté -> Kant définit l’autonomie comme la capacité à se donner ses propres règles et de les suivre. La liberté ne consiste donc pas à échapper à toute règle, à tout devoir, mais à se les donner et à y soumettre ses actes. -> Exemple du devoir de mémoire des survivants de la Seconde Guerre mondiale : processus de libération psychologique personnelle et rôle de devoir citoyen.

L’introduction d’une dissertation doit suivre une structure stricte. Elle introduit le sujet, la problématique et le plan.

Les parties d’une introduction de dissertation sont :

  • Une amorce ou phrase d’accroche.
  • L’énoncé du sujet.
  • La définition des termes et reformulation du sujet.
  • La problématique.
  • L’annonce du plan.

Le droit de vote est considéré par les institutions comme un devoir moral pour les citoyens, comme le rappelle l’inscription figurant sur les cartes électorales : « Voter est un droit, c’est aussi un devoir civique ».

Les devoirs explicitent un comportement à suivre ou à ne pas suivre. Ils préconisent la conformité avec une règle. Cette notion semble en contradiction avec celle de la liberté, car le devoir s’opposerait à une impulsion ou un désir qui définirait notre liberté.

Toutefois, cette conception de la liberté est naïve et limitée, car être libre ne consiste pas à faire ce que l’on veut. De même, le devoir ne se limite pas à une contrainte imposée de l’extérieur. Il peut s’agit d’une obligation qu l’on décide de s’imposer librement.

Nous questionnons donc ces concepts en essayant de répondre à la problématique suivante : peut-on vraiment dire qu’on renonce à sa liberté quand on fait le choix de se soumettre à ses devoirs, quand on exerce donc sa liberté avec son libre-arbitre ?

Notre raisonnement questionnera tout d’abord les devoirs de l’Homme comme une soumission naturelle et nécessaire (I), avant d’interroger la possible libération de l’Homme par le devoir (II).

Combien de fautes dans votre document ?

Nos correcteurs corrigent en moyenne 150 fautes pour 1 000 mots . Vous vous demandez ce qui sera corrigé exactement ? Déplacez le curseur de gauche à droite !

dissertation question ouverte ou fermée

Faites corriger votre document

Le développement d’une dissertation comporte toujours deux ou trois parties. Si vous faites une dissertation en deux parties, vous devrez rédiger trois sous-parties pour chacune (deux si vous faites trois grandes parties).

Chaque partie soutient une idée centrale qui répond à la problématique, alors que chaque sous-partie s’articule autour d’un argument qui soutient et illustre l’idée directrice.

Vos arguments doivent absolument être illustrés par un exemple !

Entre chaque partie, vous devez rédiger une transition qui conclut la partie précédente et annonce la partie suivante.

La conclusion d’une dissertation est une brève synthèse du développement en indiquant nettement la réponse à la question posée dans l’introduction. Il est aussi possible d’ajouter une ouverture à la fin.

Notre étude a montré qu’au-delà du poids contraignant des devoirs que l’on peut sentir au premier abord, ils n’entravent pas notre réelle liberté. Bien au contraire, nos devoirs nous libèrent de la nature humaine qui est en nous et qui nous rend esclave de nos pulsions, désirs et violence interne. Reconnaître ses devoirs et les accepter, contribue à entretenir notre puissance d’agir et donc notre liberté.

Le concept de devoir reste très lié à celui de droit dans les démocraties occidentales. Le droit de vote est-il libérateur ?

Voici une présentation que vous pouvez utiliser pour vous améliorer ou partager nos conseils méthodologiques sur la dissertation. N’hésitez pas à la partager ou à l’utiliser lors de vos cours :).

Sur Google Slides En version PowerPoint

Citer cet article de Scribbr

Si vous souhaitez citer cette source, vous pouvez la copier/coller ou cliquer sur le bouton “Citez cet article” pour l’ajouter automatiquement à notre Générateur de sources gratuit.

Debret, J. (2024, 31 janvier). 6 étapes incontournables pour réaliser une dissertation. Scribbr. Consulté le 15 février 2024, de https://www.scribbr.fr/dissertation-fr/comment-faire-une-dissertation/

Cet article est-il utile ?

Justine Debret

Justine Debret

D'autres étudiants ont aussi consulté..., conclusion d’une dissertation : comment la rédiger , essay : comment faire une dissertation en anglais , introduction de dissertation.

Partage d'expérience en affaires, de la science et de la technologie, et des astuces pratiques

Maîtrisez la méthode de la dissertation au bac de français

méthode de la dissertation au bac de français

♦ Le commentaire d’un texte littéraire

♦ Un sujet de dissertation portant sur l’une des œuvres au programme et son parcours, auquel vous devrez répondre en vous basant sur votre connaissance de l’œuvre intégrale, des textes étudiés en classe, ainsi que sur votre culture et vos lectures personnelles.

Les sujets proposés peuvent être variés, nécessitant la mobilisation des textes étudiés en classe ainsi que de votre culture personnelle. Voici quelques exemples de sujets portant sur les œuvres au programme de 2020 :

  • Est-ce qu’un personnage doit toujours être extraordinaire ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur votre connaissance de l’œuvre La Princesse de Clèves de Mme de La Fayette, des textes étudiés pendant l’année ainsi que sur vos lectures personnelles.
  • « La modernité, c’est le transitoire, le fugitif, le contingent, la moitié de l’art, dont l’autre moitié est l’éternel et l’immuable » écrit Charles Baudelaire. En vous appuyant sur votre connaissance du recueil Alcools d’Apollinaire, sur les textes étudiés en classe et sur vos lectures personnelles, vous discuterez cette affirmation.

Cependant, le sujet 0 proposé en exemple par Eduscol en juillet 2019 est un sujet portant exclusivement sur une œuvre :

  • Qui incarne le héros tragique dans Britannicus ? Vous répondrez à cette question dans un développement structuré. Votre travail prendra appui sur la pièce de Racine, sur les textes et documents que vous avez étudiés dans le cadre du parcours associé à cette œuvre et sur votre culture personnelle.

Pour répondre à ces sujets, vous devez vous appuyer sur l’œuvre intégrale, mais aussi sur les textes étudiés en classe et sur vos lectures personnelles, ce qui suppose donc de travailler deux points principaux :

  • La qualité de votre argumentation
  • Votre capacité à mobiliser votre culture littéraire pour illustrer votre réflexion

Table des matières

I – Les attentes pour une dissertation réussie

1 – une argumentation de qualité.

La dissertation est un exercice argumentatif : vous devez convaincre le correcteur de la pertinence de votre réponse en avançant des arguments illustrés par des exemples.

Cependant, vous ne devez pas seulement argumenter pour défendre votre point de vue sur la question.

Vous devez également envisager le point de vue opposé et trouver des arguments et des exemples pour le soutenir.

La dissertation vous oblige donc à sortir de votre propre perspective pour défendre des points de vue qui peuvent différer du vôtre, tout en amenant le correcteur à adhérer à votre réponse finale.

Nous allons voir un peu plus bas comment réaliser cela dans un plan en trois parties !

2 – Une culture littéraire simple mais solide

Vous serez également évalué sur votre capacité à mobiliser votre culture littéraire pour répondre au sujet.

Ne vous inquiétez pas si vous pensez ne pas avoir une grande culture littéraire. Si vous avez passé vos dernières années au collège et au lycée, vous avez certainement plus de connaissances littéraires que vous ne le pensez.

De plus, le sujet de dissertation porte sur l’une des 4 œuvres intégrales que vous avez étudiées dans l’année.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, réfléchissez à ces parcours et approfondissez vos connaissances des œuvres .

Ensuite, essayez de mobiliser une culture plus large basée sur les textes étudiés en classe et vos lectures personnelles .

L’objectif est de montrer que vous êtes capable d’utiliser des références empruntées à l’histoire littéraire dans votre dissertation.

Cela n’est pas impossible. Pour y parvenir, familiarisez-vous avec votre culture littéraire en dressant la liste des textes que vous connaissez et entraînez-vous toute l’année à les mobiliser. Je vous montrerai comment faire à la fin de cet article 🙂

Passons maintenant à la méthodologie de la dissertation.

II – Comment analyser un sujet de dissertation ?

Un sujet de dissertation en français ne peut pas être traité comme une simple question de cours.

C’est toujours une question plus complexe qu’elle ne paraît, qui nécessite d’analyser chaque terme et d’interroger les présupposés.

Lorsque vous découvrez votre sujet de dissertation, prenez 10 minutes pour analyser le libellé du sujet :

1 – Définissez les limites du sujet

Le sujet porte-t-il sur un genre particulier ? Une époque ? Contient-il des limites ?

Le respect des limites du sujet est essentiel car tout argument ou exemple qui sortirait de ces limites serait hors-sujet.

2 – Définissez les mots clés du sujet

Utilisez des synonymes et des antonymes pour définir chaque mot clé : rapprochez et opposez ces termes à d’autres pour mieux cerner votre sujet.

Interrogez également l’ étymologie des termes employés et le contexte de la phrase. Si c’est une citation , qui en est l’auteur ? Quel était le contexte de l’époque ?

3 – Faites le lien entre le sujet et l’œuvre intégrale

Au bac de français, les sujets de dissertation sont toujours liés à l’une des quatre œuvres intégrales que vous avez étudiées dans l’année.

Prenez le temps de réfléchir à comment vous allez pouvoir mobiliser cette œuvre intégrale pour répondre à la question.

4 – Identifiez les présupposés éventuels de la question

Identifier les présupposés, c’est identifier les suggestions implicites, les sous-entendus de la question.

Explorez cette piste de réflexion.

5 – Étonnez-vous face au sujet

Posez-vous des questions sur le sujet, ne vous censurez pas.

Ces questions vous aideront à mettre le doigt sur les problèmes posés par le sujet et donc sur la problématique qui sera le fil conducteur de votre devoir.

Pour aller plus loin, consultez mon article détaillé : comment analyser un sujet de dissertation ?

III – Comment élaborer un plan de dissertation ?

Pour le bac de français, vous devez vous concentrer sur deux types de plan possibles : le plan dialectique et le plan thématique (également appelé plan notionnel).

Comment savoir quel plan choisir ?

La clé est de vous demander si la question du sujet de dissertation est une question ouverte ou fermée :

1 – Si la question est fermée (on peut y répondre par oui ou par non) : optez pour un plan dialectique .

2 – Si la question est ouverte (on ne peut pas y répondre par oui ou par non) : optez pour un plan thématique . Vous formulerez alors des réponses possibles qui correspondront aux trois grandes parties de votre plan.

Pour en savoir plus, consultez ma méthode pour trouver votre plan de dissertation .

Comment réussir l’introduction de votre dissertation ?

L’introduction est une étape clé de votre dissertation de français que je vous conseille de rédiger au brouillon .

Pour la réussir, suivez les 4 étapes suivantes :

1 – Une phrase accrocheuse (aussi appelée amorce)

Il s’agit de la première phrase de votre dissertation, dont le but est d’ attirer l’attention de votre correcteur.

2 – La présentation du sujet

Le libellé de votre sujet de dissertation doit toujours être présenté dans votre introduction.

En d’autres termes, vous devez procéder comme si votre correcteur ne connaissait pas le sujet traité : vous le lui présentez donc intégralement.

3 – La problématique

La problématique correspond à une ou plusieurs questions découlant de l’analyse du sujet et auxquelles votre devoir répondra.

4 – L’annonce du plan

Evitez les formules lourdes (dans une première partie, dans une deuxième partie, dans une troisième partie…).

Ces formules sont trop “scolaires”. Vous êtes maintenant au lycée, apprenez à les alléger.

Je vous donnerai des exemples dans ma méthode pour réussir votre introduction de dissertation .

Conseil: Si vous ne trouvez pas d’amorce, passez à l’étape suivante et veillez à bien faire apparaître les étapes 2, 3 et 4 sur votre copie car elles sont indispensables.

IV – Comment réussir votre conclusion de dissertation ?

Pour réussir votre conclusion de dissertation, suivez les trois étapes suivantes :

1 – Rappelez les points clés de votre développement 2 – Proposez une réponse finale, ferme et définitive (cette réponse finale correspond normalement à votre troisième partie). 3 – Faites une ouverture sur un sujet proche

Veillez à ne pas faire une phrase trop générale ou une banalité dans votre ouverture.

Pour vous aider à trouver les bons mots pour votre conclusion, consultez ma méthode détaillée de la conclusion de dissertation .

V – La rédaction de votre dissertation

La dissertation est aussi un exercice de style qui doit respecter quelques règles académiques et typographiques.

Voici comment présenter votre dissertation avec succès :

1 – Soignez l’aspect visuel de votre dissertation

Aérez votre copie de manière à ce que votre correcteur identifie en un coup d’œil le nombre exact de parties et sous-parties dans votre devoir :

– Sauter deux lignes après votre introduction- Sauter une ligne entre chaque grande partie de votre devoir- Sauter deux lignes avant de commencer votre conclusion- Faire un alinéa au début de chaque paragraphe

Ces sauts de lignes et alinéas rendront votre copie plus claire et les étapes de votre argumentation plus évidentes.

2 – Rédigez votre plan

Vous ne devez pas faire apparaître le plan de votre dissertation de manière visible : vous devez le rédiger .

Que signifie cela ?

C’est simple.

N’écrivez pas (comme vous le feriez au brouillon) un plan visible avec des numéros et des lettres comme :I – On attend d’un roman qu’il nous plonge dans les pensées d’un personnageA – Les pensées d’un personnage sont un puissant moteur romanesque

Rédigez vos thèses et arguments sous forme de phrases claires et simples , sans les faire précéder d’une lettre ou d’un numéro. Par exemple :

Le lecteur attend généralement d’un roman qu’il nous plonge dans les pensées d’un personnage. La pensée des personnages est en effet un puissant moteur romanesque. Ainsi, …

Voyez-vous la différence ?

Le plan n’est pas visuellement apparent (avec les numéros des parties), mais il n’a pas disparu : mes thèses (les grandes parties) et mes arguments (les sous-parties) sont formulés sous forme de phrases brèves et claires.

3 – Faites des transitions

Les transitions sont des phrases qui soulignent l’ articulation logique entre les trois parties de votre plan.

Le rôle de la transition est d’expliquer pourquoi vous passez d’une partie à une autre.

Pour plus de clarté, vous pouvez isoler la transition des grandes parties par un saut de ligne.

4 – Respectez les règles typographiques

Le non-respect des règles typographiques est souvent observé dans les copies et cela agace beaucoup les correcteurs.

Ces règles sont pourtant très simples à suivre :

a – Soulignez les titres d’œuvres à la règle

Lorsque vous écrivez votre devoir à la main, soulignez les titres d’œuvres à la règle .

Par exemple :

Dès le premier chapitre du Rouge et le Noir, Stendhal dresse la satire de la bourgeoisie de Province à travers la description de la ville de Verrières.

Seuls les titres de poèmes, fables, chansons ou chapitres doivent être entre guillemets :

Le poème « L’albatros » issu du recueil Les Fleurs du Mal de Baudelaire fait un parallèle entre l’oiseau et le poète : tous deux souffrent de solitude et d’exclusion dans un monde insensible à la beauté.

Dans « Pauca meae », le quatrième livre des Contemplations de Victor Hugo, le poète explore la douleur du deuil suite au décès de sa fille Léopoldine.

b – Les citations sont entre guillemets

Les citations sont toujours appréciées dans une dissertation.

N’hésitez pas à citer et commenter des phrases ou expressions clés d’une œuvre, mais n’oubliez pas les guillemets .

Dans Le Rouge et le Noir, Stendhal définit le roman comme « un miroir qui se promène sur une grande route « .

5 – Variez votre vocabulaire et vos phrases

Au lycée, on attend de vous un effort d’expression écrite et il n’y a qu’une seule façon d’y parvenir : en variant votre vocabulaire et vos phrases.

Nous avons tous nos petites habitudes d’écriture dont nous devons nous défaire.

Par exemple, certains élèves utilisent trop souvent l’expression « Cette œuvre » (Cette œuvre montre, cette œuvre indique, cette œuvre révèle).

Cependant, l’expression « cette œuvre » peut être remplacée par : « ce passage », « cet extrait », « cette ligne », « ce vers », « cette strophe », « ce quatrain », « cet incipit », cet « excipit », « ce chapitre », « cette phrase », « cette formule », « cette proposition », « cette tirade », « cette réplique », « cette scène », « ce dialogue », etc.

Variez également les verbes. Un auteur ou un texte peut « révéler quelque chose », « dépeindre », « représenter », « communiquer », « dévoiler », « mettre en relief », « souligner », « esquisser », « exprimer », « indiquer », marquer », « donner l’impression que », « présenter », « témoigner de », « accentuer », « amplifier », « dénoncer », « critiquer », etc.

Prenez l’habitude d’utiliser un dictionnaire des synonymes pour enrichir votre vocabulaire. Petit à petit, vous n’aurez plus besoin de dictionnaire car les mots viendront plus facilement à votre esprit.

Variez également vos débuts de phrases pour éviter la monotonie dans votre devoir . Par exemple, une phrase simple comme :

Le poème « Elle avait pris ce pli » semble adoucir la peine du poète par l’évocation de souvenirs heureux.

pourrait être réécrite de plusieurs façons :

Pour adoucir sa peine, le poète évoque des souvenirs heureux dans « Elle avait pris ce pli ».

Par l’évocation des souvenirs heureux dans « Elle avait pris ce pli », le poète parvient toutefois à adoucir sa peine.

Ainsi, vous pouvez varier vos phrases pour éviter que plusieurs phrases ayant la même structure se suivent. Ces variations rendront votre copie plus agréable à lire.

VI – Comment travailler efficacement la dissertation pendant l’année ?

La réussite en dissertation repose sur deux bases : la qualité de votre argumentation et votre capacité à mobiliser l’œuvre intégrale au programme ainsi que votre culture littéraire.

C’est donc sur ces deux aspects que vous devez travailler tout au long de l’année pour être prêt le jour J.

1 – Entraînez-vous à l’argumentation

Lisez attentivement mes articles sur les plans de dissertation et entraînez-vous régulièrement à élaborer des plans en trouvant au moins trois grandes parties.

Le plan dialectique, qui est le plus courant, nécessite de l’entraînement car vous devez apprendre à le formuler de manière nuancée et à proposer un dépassement dans la troisième partie.

Consacrez régulièrement 15 à 20 minutes pour vous entraîner à trouver des réponses argumentées à différentes questions et ainsi vous familiariser avec la dynamique argumentative.

Lisez attentivement mes exemples de dissertations .

2 – Travaillez les œuvres intégrales et leur parcours

Le sujet de dissertation au bac de français porte sur l’une des œuvres intégrales au programme et son parcours associé.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, réfléchissez à ces parcours et travaillez en profondeur sur l’œuvre intégrale.

Dans votre dissertation, vous ne pouvez pas vous contenter d’une référence vague à l’œuvre intégrale : vos références doivent être précises et développées .

Par exemple, si vous souhaitez avancer que La Princesse de Clèves fait preuve de sincérité, prouvez-le en vous référant précisément à l’œuvre. Indiquez par exemple que dans la troisième partie du roman, La Princesse de Clèves avoue à son mari son amour pour un autre, faisant ainsi preuve d’une sincérité qui la grandit.

Si vous voulez montrer que le poème « Automne malade » d’Apollinaire fait le lien entre tradition et modernité, alors prouvez-le précisément .

Expliquez par exemple qu’Apollinaire reprend dans ce poème un motif lyrique traditionnel, celui de l’automne, saison de la mélancolie pour les romantiques, mais qu’il le revisite à travers une forme poétique nouvelle qui rappelle le haïku.

Ajoutez ce niveau de précision à tous vos exemples .

3 – Faites l’inventaire de votre culture littéraire

La consigne du sujet de dissertation vous invite à mobiliser votre connaissance d’une œuvre intégrale, mais aussi des textes et documents étudiés en classe ainsi que de votre culture personnelle.

Si vous souhaitez choisir la dissertation au bac, faites l’inventaire de votre culture littéraire pour être en mesure de la mobiliser le jour J.

Pour chaque parcours, recensez les œuvres et textes qui pourraient vous être utiles parmi :

– Les œuvres et textes lus et étudiés au collège et en seconde- Les textes étudiés en classe pour la préparation de l’oral- Les œuvres lues pour la préparation de l’oral- Vos lectures personnelles- Les textes que vous avez étudiés seul durant votre temps libre, dans un recueil scolaire ou sur des sites internet spécialisés.

Conseil : Vous n’êtes pas obligé d’avoir lu une œuvre intégralement pour l’évoquer dans une dissertation. Vous pouvez lire des extraits d’œuvres clés, accompagnés de leur commentaire, comme ceux que je propose sur commentairecompose.fr, et intégrer ces textes à votre inventaire personnel.

Identifiez au moins 10 à 15 œuvres ou textes par parcours : c’est une excellente base pour pouvoir répondre aux questions de dissertation.

4 – Entraînez-vous à mobiliser votre culture littéraire

Une fois votre inventaire réalisé, utilisez-le régulièrement !

Pour chaque question de dissertation, demandez-vous quels textes et œuvres de votre inventaire pourraient être utiles et comment. Entraînez-vous ainsi à mobiliser votre culture littéraire.

Faites cet exercice régulièrement jusqu’à vous sentir parfaitement à l’aise avec votre inventaire.

Comme pour les œuvres intégrales, utilisez vos références de manière précise . N’ajoutez pas quelques titres d’œuvres et d’auteurs de manière éparse dans votre devoir. Chacune de vos références doit être développée de manière convaincante.

Vous passez le bac de français ? Regardez aussi :

♦ La méthode du commentaire composé♦ La contraction de texte (pour les séries technologiques)♦ L’essai (pour les séries technologiques)♦ L’écrit de l’ancien bac de français

Related Posts

Créer sa boutique en ligne : tout ce que vous devez savoir.

Comment vendre en ligne ? Guide complet 2023

Comment réussir la vente en ligne en 2023 : guide complet

Planification de la mise en place d’une gmao dans votre entreprise, comparateur de prévoyance pour les professions médicales, 6 astuces pour réduire les frais de votre mutuelle santé, rejoignez la banque la plus abordable depuis 15 ans, comparer différentes cartes de crédit au canada.

Les cotes, comment ça marche ?

Les cotes de paris sportifs : comment ça marche ?

Carte virtuelle hello bank : comment fonctionne la carte prime , comment créer un site internet guide pas à pas.

Cherchez-vous un sujet en particulier ?

  • AUTRES CONSEILS
  • COMPORTEMENT
  • ACTIVITES EXTRASCOLAIRES
  • LANGUES ETRANGERES

Ou lire un de nos articles les plus populaires ?

Les 12 avantages et inconvénients majeurs des réseaux sociaux.

  • Dorian Mauro
  • 28 janvier 2022

Comment rédiger un essai parfait ?

  • Antoine Parat
  • 1 octobre 2021

Liste des 52 verbes irréguliers en anglais à connaître (PDF)

FRANCAIS ET PHILOSOPHIE , EXAMENS

Comment rédiger une dissertation parfaite ?

 alt=

  • mai 24, 2022

Méthode dissertation

conseils pour les parents

Inscrivez-vous pour un cours d'essai gratuit @GoStudent

Guide gratuit pour motiver et accompagner votre enfant vers le succès scolaire.

Réservez dès maintenant

  • C'est quoi une dissertation ?
  • Comment faire une dissertation ?
  • Comment faire un plan de dissertation ?
  • Comment faire une introduction de dissertation ?
  • Comment faire une conclusion de dissertation ? 
  • Quelles sont les dissertations les plus demandées par les profs ?

Au lycée, la dissertation est toujours un exercice qui fait peur. Les consignes et les attentes des profs paraissent souvent abstraites. C’est pourquoi, lors de l’ épreuve du bac , les élèves choisissent majoritairement le commentaire de texte. Pourtant, la dissertation permet plus facilement de décrocher une mention. D’abord parce qu’on se démarque des autres et ensuite parce que les correcteurs sont souvent plus indulgents. Mais alors comment s’y prendre ?  Est-ce qu’il faut donner son avis ou simplement réciter son cours ? Comment construire un plan et rédiger l’intro ? GoStudent te guide dans toutes les étapes de ta dissertation !

Méthode dissertation français

1 - C'est quoi une dissertation ?

Dissertation définition .

La dissertation est un exercice d’argumentation qui consiste à répondre à la question posée en suivant un plan (généralement organisé en trois parties) et après avoir dégagé une problématique.

Petite histoire de la dissertation

La dissertation existait déjà au Moyen Âge ! Appelé « disputatio », l’exercice consistait en un débat durant lequel les étudiants devaient répondre à une question en trois grandes parties. C’est de là que vient le fameux plan « thèse / antithèse / synthèse ». 💡

Reprise par Descartes, la dissertation devient le symbole de la raison, valeur centrale de la pensée humaniste à la Renaissance.

Aujourd’hui, cet exercice n’est proposé qu’à partir du lycée. D’abord en français et en histoire-géographie, puis en philosophie. Le but n’est pas de réciter son cours. Il faut organiser sa pensée, suivre un fil conducteur, choisir des arguments pertinents et apporter des exemples. 

La dissertation au bac 

La dissertation de français est l’un des sujets proposés aux élèves de la série générale et technologique. L’autre étant le commentaire de texte . Concrètement, au bac de français, tu as quatre heures pour traiter un sujet, noté sur 20 et de coefficient 10.

Pour réussir, il est indispensable de bien maîtriser son cours et toutes les notions au programme. Par exemple, en Français, tu dois bien maîtriser les différents procédés littéraires et les figures de style. En philosophie, il faut connaître les concepts fondamentaux relatifs à des thèmes tels que l’État, la justice, le langage, la liberté, la vérité, etc.

À lire aussi : Comment rédiger un essai parfait ?

2 - Comment faire une dissertation ?

Pour un contrôle d’histoire-géo ou pour l’ épreuve du bac de Français , la méthode de la dissertation est assez comparable. 

Dans un premier temps, tu dois analyser le sujet. Est-ce une question à laquelle on peut répondre par oui ou par non, ou est-ce une question ouverte ?   Cela va influencer la façon de construire le plan. 🛠

Ensuite, tu peux commencer à traiter le sujet et à dégager un plan. Pour cela, il est conseillé de noter des arguments et des exemples au brouillon pour bien structurer tes idées et te permettre de rédiger une introduction.

1 - L’introduction

Si l’on suit la méthodologie de la dissertation , l’introduction a deux grands objectifs : attirer l’attention du lecteur, formuler et dégager une problématique.

2 - Le développement 

Les différentes parties du développement (deux ou trois) sont subdivisées en plusieurs paragraphes qui visent à répondre à la problématique grâce à des arguments.

3 - La conclusion 

La conclusion fait le bilan des grandes idées soutenues dans ton développement. 

Avant de rendre ta copie, l’étape de la relecture est nécessaire pour corriger toutes tes fautes de grammaire ! 🧐

Exemples de dissertation

Pour bien comprendre ce qu’on attend de toi et pour t’entraîner sur des sujets de dissertation , plusieurs sites validés par notre rédaction te propose des exemples de dissertation et leurs corrigés : 

  • La référence dans le domaine est Annabac. En version Web ou papier, tu as accès à des fiches de révision sur tous les thèmes du programme ainsi qu’aux annales des dernières années.
  • Studyrama te propose des exemples de dissertations corrigés en histoire-géo.
  • la-philosophie.com publie également des sujets de dissertation et te guide étape par étape.

3 - Comment faire un plan de dissertation ?

Trois grands types de plan de dissertation s’offrent à toi pour organiser tes idées :

1 # Le plan dialectique est le plus connu : thèse / antithèse / synthèse. C’est celui qu’il faut choisir si le sujet est une question fermée. C’est un plan qui invite à la confrontation des idées. 🥊

Par exemple, pour le sujet « l’intérêt du roman est-il de décrire le réel ?», on pourrait suivre ce plan  :

I - Le roman permet de décrire le réel (on commence par soutenir cette thèse).

II - Mais un roman n’est pas réductible à description du réel (on nuance la thèse).

III - L’intérêt du roman n’est-il pas justement de donner une dimension réelle à l’imagination de l’auteur ? (On dépasse la contradiction).

2 #  Le plan thématique est utilisé en réponse à une question ouverte. Chaque partie présente une réponse possible à la question. Le but est donc de soutenir un point de vue en donnant des arguments. Il ne s’agit pas d’entrer dans une confrontation. En règle générale, il est conseillé d’organiser ses idées de la plus générale à la plus précise.

3 #  Le plan analytique n’est pas utilisé en Français, mais il peut l’être en SES ou en histoire-géo, par exemple. La structure typique se présente sous la forme « problème - causes - conséquences ». 

4 - Comment faire une introduction de dissertation ?

L’introduction de la dissertation est une partie décisive dans laquelle tu présentes le sujet, tu exposes la problématique et tu présentes les différentes parties de ton raisonnement. Il faut à la fois retenir l’attention du lecteur et montrer la pertinence du sujet. 📝

Structure de l'introduction

L’introduction elle-même se divise en plusieurs sous-parties :

  • Une phrase d’accroche qui permet d’entrer dans le sujet. C’est souvent un chiffre, un fait divers ou une citation.
  •  La reformulation du sujet . Il s’agit de reformuler la question avec tes propres mots pour présenter le sujet et montrer que tu as compris de quoi on parle.
  • La problématisation consiste en une phrase qui pose le problème soulevé par la question.
  • L’ annonce du plan . En une ou deux phrases, tu présentes les grandes parties de ton développement, en utilisant des connecteurs logiques : « dans un premier temps », « puis dans une seconde partie », etc.

Les erreurs à ne pas faire 

Parmi les pièges à éviter, il ne faut pas :

  • Répondre à la problématique dès l’introduction.
  • Oublier de suivre le plan annoncé.
  • Faire une phrase d’accroche trop longue.
  • Rédiger une problématique hors sujet.

5 - Comment faire une conclusion de dissertation ? 

Quelle que soit la discipline (français, philo, SES, etc.), rédiger une conclusion parfaite obéit toujours aux mêmes règles :

  • En quelques phrases, tu fais la synthèse des idées que tu as développées dans  ta rédaction.
  • Dans un second temps, il faut répondre à la problématique que tu as soulevé.
  • Enfin, tu dois rédiger une phrase d’ouverture. Celle-ci consiste en un « élargissement » du sujet. Concrètement, il s’agit d’une nouvelle question que tu te poses à la fin de ton travail. Pour cela, tu peux à la fois te baser sur la dissertation que tu viens de faire et sur ta culture générale . 📚

N’oublie pas que la mise en forme de la conclusion d’une dissertation est aussi importante que pour le reste de la copie. Par exemple, il faut sauter deux lignes entre la fin de ta dernière partie et le début de ta conclusion,  faire des transitions et ne pas négliger l’orthographe.

6 - Quelles sont les dissertations les plus demandées par les profs ?

Parmi les nombreux sujets de dissertations, on retrouve quelques grands classiques que les professeurs donnent pendant l’année scolaire ou le jour du bac. 

Dissertation la princesse de Cleve

Au programme du bac de Français 2022, La Princesse de Clève est un roman écrit par Madame de La Fayette et publié anonymement en 1678. Pourquoi anonymement ? Parce qu’au 17ème siècle, il n’était pas admis qu’une femme puisse signer une oeuvre de son nom. 🚫

Pour t’entraîner sur un exemple de sujet, tu peux te rendre sur le site de sujetscorrigésbac.fr . 

Dissertation les fleurs du mal

Charles Baudelaire et Les fleurs du mal , recueil de poèmes publié en 1857, font partie de l’objet d’étude « Le roman et le récit du Moyen Âge au XXIe siècle », au programme de français dans le parcours « Alchimie poétique : la boue et l'or ». 

Et comme l’indique le nom du parcours, tu peux t’attendre à un sujet qui parle de boue et d’or ! 

Exemples de sujet : 

  • « Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or»
  • « Le poète doit-il nécessairement tremper sa plume dans la boue ? » 
  • « S’agit-il de tremper sa plume au plus profond de l’âme humaine pour en faire une œuvre d’art ?  »

Dissertation le malade imaginaire

Au programme de l’objet d’étude « Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle », parcours « Spectacle et comédie », Le malade imaginaire de Molière interroge les élèves sur le rapport au spectacle. 

Exemples de sujets de dissertation :

  • « Toute comédie est-elle un divertissement ? »
  • « Le Malade Imaginaire : une comédie fantaisiste ? »

Dissertation les fausses confidences

Toujours dans l’objet d’étude « Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle », Les fausses confidences est une comédie de Marivaux jouée pour la première fois en 1737. Tu pourras être interrogé sur un  sujet tels que : « Le stratagème est-il un ressort du comique ? »

Un dernier conseil

On te dit toujours de ne pas attendre la dernière minute pour réviser . Mais, on ne va pas se mentir, c’est difficile de se motiver. Surtout quand on voit le soleil qui brille dehors ! ☀️

Alors, pour te faire gagner du temps et pour mettre toutes les chances de ton côté, n’hésite pas à prendre quelques heures de soutien scolaire avec nos professeurs particuliers . Disponibles même au dernier moment, ils sauront répondre à toutes tes questions pour rédiger une super dissertation !

Vous souhaitez essayer les cours particuliers pour votre enfant ? Réservez une leçon d'essai gratuite avec nos meilleurs professeurs.

5-May-12-2023-09-10-47-0874-AM

Meilleurs articles

Avantages et inconvénients des réseaux sociaux

  • Par Dorian Mauro
  • Dans AUTRES CONSEILS

dissertation question ouverte ou fermée

  • Par Antoine Parat
  • Dans FRANCAIS ET PHILOSOPHIE

Verbe irrégulier anglais

  • Par Manon Stas
  • Dans LANGUES ETRANGERES , RESSOURCES PEDAGOGIQUES (gratuit)

Programme delegue de classe

Comment être sûr d’être élu délégué de classe (discours, slogan, affiche) ?

  • Dans AUTRES CONSEILS , À LA UNE

La crise des 7 ans

Tout savoir sur la crise des 7 ans

  • Par Camille Robinson
  • Dans COMPORTEMENT

Articles similaires

CESS : tout savoir sur les différentes épreuves

CESS : tout savoir sur les différentes épreuves

  • août 18, 2022

CE2D : tout savoir sur les différentes épreuves

CE2D : tout savoir sur les différentes épreuves

  • août 17, 2022

Les 10 livres à lire en été pour tous les âges

Les 10 livres à lire en été pour tous les âges

  • août 1, 2022

Réservez une leçon d'essai gratuite

Réservez une leçon d'essai gratuite., inscrivez-vous pour votre leçon de soutien scolaire gratuite..

La Classe du Littéraire

Explications de textes, biographies d'auteurs, méthodologie, grammaire … Tout pour le Bac de Français et les études littéraires.

La Méthode de la Dissertation pour le Bac de Français

En suivant la bonne méthode, il est tout à fait possible d’ avoir une excellente note à l’épreuve de la dissertation du Bac de Français .

Ceci étant dit, c’est une épreuve complexe, dense, et qui implique de nombreuses compétences. Il est donc nécessaire de la préparer sérieusement tout au long de l’année.

Mais pourquoi travailler toute l’année une épreuve quand on sait qu’on aura le choix entre deux sujets à la fin ?

Pour rappel, l’épreuve écrite du Bac de Français laisse le choix aux candidats entre le commentaire littéraire ou la dissertation sur une oeuvre .

La majorité des élèves choisit le commentaire. Pourtant, une dissertation bien menée permet à certains candidats de tirer leur épingle du jeu et d’avoir une note excellente en se démarquant des autres.

De plus, il est possible de tomber sur un texte très difficile au commentaire … dans ce cas, heureux celui qui sera capable de traiter le sujet de dissertation.

Dans cet article, vous apprendrez les étapes pour rédiger une bonne dissertation littéraire .

À travers cette méthodologie de la dissertation en français , vous découvrirez les bases comme les différents types de sujets , les éléments de l’introduction ou encore la présentation du développement .

Je vous partagerai également des astuces pour éviter d’être en panne d’idées , pour toujours trouver des arguments et, in fine , être capable de rendre une bonne copie à coup sûr !

La Méthode de la Dissertation pour le Bac de Français

Méthode Bac Français : Les objectifs de la dissertation

Avant d’entrer dans le détail de cette méthodologie, commençons par comprendre le but de l’épreuve.

Il s’agit de l’une des deux modalités proposées par le ministère pour évaluer les acquis des élèves à l’issue du tronc commun de français.

En d’autres termes, la dissertation littéraire doit permettre au correcteur d’apprécier les compétences développées par le candidat depuis qu’il étudie la littérature française (la grammaire étant évaluée à l’oral).

Mais quelles sont donc ces compétences que tout élève est censé avoir acquis à l’issue de sa scolarité ?

Eh bien tout d’abord, la culture littéraire . En effet, le correcteur s’intéressera aux références mobilisées par le candidat. Après des années à étudier des textes littéraires, il convient au Bac d’être capable de les faire dialoguer.

Ensuite, la dissertation évalue l’élève en tant que lecteur . Dans quelle mesure le candidat s’est-il approprié l’oeuvre au programme ? Est-il capable de faire référence à des passages précis ? Connait-il bien les personnages, les enjeux, le contexte littéraire, l’auteur ?

Enfin, de manière générale, cette épreuve évalue la capacité du candidat a développer une réflexion construite et argumentée . Pour cela, il doit puiser dans différentes compétences comme l’orthographe , la culture et l’esprit de synthèse .

Comprendre et prendre en compte ces objectifs est fondamental pour réussir une bonne dissertation en français.

La Méthode de la Dissertation pour le Bac de Français

Donner au correcteur ce qu’il attend, c’est s’assurer une bonne note.

C’est pourquoi il est primordial de comprendre ce qui est attendu d’un exercice avant de chercher à travailler sa méthodologie.

Méthode Bac Français : Les textes officiels sur la dissertation

Plongeons maintenant dans les textes officiels qui nous apprennent en détails ce qui est attendu des élèves lors de la dissertation au bac de français.

Qu’est-ce qu’une dissertation de français ?

La dissertation en français est un exercice argumentatif amenant le candidat à répondre à une question ou à discuter un point de vue en mobilisant sa culture littéraire. La dissertation littéraire peut porter sur une oeuvre ou sur une question littéraire générale.

Dans le cadre des nouveaux programme du Bac, la dissertation en français porte sur l’une des oeuvres au programme et sur le parcours associé.

Comment se passe la dissertation au bac de français ?

La dissertation en français fait l’objet d’une épreuve de 4h se déroulant vers la mi-juin. Les élèves la passent en fin de 1ère. Lors de l’épreuve, ils ont le choix entre plusieurs sujets : un commentaire littéraire ou une dissertation sur l’oeuvre du programme qu’ils ont étudiée.

Comment rédiger une bonne dissertation littéraire ?

Pour rédiger une bonne dissertation littéraire lors du bac de français, il faut développer un raisonnement construit, argumenté, étayé par des références littéraires concrètes liées à l’oeuvre et au parcours étudiés en classe. Le sujet doit être analysé, problématisé et discuté.

Voyons donc d’un peu plus près ce que disent exactement les textes.

La dissertation consiste à conduire une réflexion personnelle organisée sur une question littéraire portant sur l’une des œuvres et sur le parcours associé figurant dans le programme d’œuvres. Le candidat choisit l’un des trois sujets de dissertation, chacun étant en rapport avec l’une des œuvres du programme et son parcours associé. Pour développer son argumentation, le candidat s’appuie sur sa connaissance de l’œuvre et des textes étudiés dans le cadre de l’objet d’étude concerné, ainsi que sur ses lectures et sa culture personnelles. Cette production écrite est notée sur 20. Extrait de la note de service n° 2019-042 du 18 avril 2019

On lit ici clairement une attente forte en termes de culture et de restitution. Le candidat doit mobiliser le fruit de son travail de l’année, mais également des connaissances personnelles.

Des références à des lectures variées ainsi que d’autres types d’oeuvres d’art sont attendues.

Voici les 4 objectifs principaux tels qu’ils sont synthétisés sur éduscol :

  • La compréhension du sens et des enjeux du sujet proposé ;
  • Un développement pertinent et cohérent, organisé en plusieurs parties, proposant un traitement progressif et argumenté du sujet ;
  • Une connaissance suffisamment précise de l’œuvre et de ses contextes pour permettre de justifier et d’exemplifier le propos ;
  • Une expression correcte et juste, au service de la réflexion sur la question posée.

On voit que la méthodologie attendue est assez libre. Le développement doit cependant rester “organisé en plusieurs parties” et “cohérent”.

Ainsi, nous travaillerons sur une méthodologie rigoureuse permettant de répondre à chacun des attendus et de guider l’élève dans sa composition.

Pour en savoir plus sur les attendus de correction, vous pouvez consulter le document mis à disposition des professeurs pour le travail de la dissertation .

Méthode Dissertation Français : Le travail préparatoire

Mais assez préambulé ! Il est temps de voir concrètement comment réussir la dissertation du bac de français .

Identifier le type de sujet

Une fois le sujet distribué, vous allez vous retrouver face à une feuille qui ressemblera à ça :

La Méthode de la Dissertation pour le Bac de Français

La première chose à faire est de trouver le sujet qui correspond à l’oeuvre que vous avez travaillée.

Pour chaque objet d’étude, il y a 3 oeuvres au choix du professeur. Vous choisirez donc le sujet qui correspond à l’oeuvre étudiée entre les sujets A, B et C.

Une fois le bon sujet trouvé, il s’agit de déterminer s’il porte sur une citation (c’est le cas des sujets A et C) ou sur une question seule.

On regardera également si la question du sujet est ouverte ou fermée. Si on peut répondre par oui / non, la question est fermée, si on ne peut pas, elle est ouverte.

Exemple de question fermée :

La Méthode de la Dissertation pour le Bac de Français

Cette première étape d’identification du type de sujet va permettre d’adapter votre plan aux attentes du correcteur.

En effet, dans le cadre d’une question fermée, on adoptera plutôt un plan dialectique alors que pour une question ouverte on choisira un plan thématique.

Voir la section “trouver un plan” ci-dessous pour plus de détails sur les types de plans.

De plus, si le sujet porte sur une citation, il sera nécessaire, si possible, de recontextualiser cette citation, sinon, à minima, de l’analyser en profondeur et de la reformuler.

Exemples de sujets

Pour découvrir davantage d’exemples de sujets, je vous invite à vous rendre sur ce site qui recense toutes les annales de l’épreuve

Analyser le sujet

Une fois le sujet bien lu et bien compris, il va falloir l’analyser. C’est à dire suivre trois étapes importantes :

dissertation question ouverte ou fermée

Éclaircir les références

Le sujet cherche peut-être à activer des connaissances littéraires vues en cours. Il faut trouver lesquelles. Commencez par observer la citation s’il y en a une et demandez-vous si vous l’avez déjà lue.

Si oui, dans quel livre ? Quel passage du livre ? Que voulait dire l’auteur ? À quel contexte historique ou littéraire se référait-il ?

Si vous ne connaissez pas la citation (ce n’est pas grave !), demandez-vous pourquoi elle vous est proposée. Dans l’exemple ci-dessus sur Manon Lescaut, qui est Tiberge ? Quel est son rôle dans le roman ? Qu’a-t-il à voir avec l’idée d’immoralité au centre de la question ?

Définir les mots importants

Un sujet va toujours centrer le questionnement autour d’une idée. Il n’est pas possible de tout dire sur l’oeuvre, et ce n’est pas ce qui est demandé.

Il faut donc identifier les mots qui vous semblent les plus importants, et en noter une définition. Cette étape est importante pour éviter l’écueil du hors-sujet.

Identifier les cas de polysémie

Dans certains sujets, un mot peut avoir plusieurs sens. Identifier cette polysémie permet d’emblée de donner de la consistance à votre réflexion.

Aussi, il ne faut pas chercher à fuir la polysémie, mais au contraire à l’interroger : le mot a plusieurs sens ? Questionnez ce choix sémantique et le lien entre les différents sens et l’oeuvre au programme. Cela vous donnera peut-être des idées d’axes.

Prenons l’exemple du mot “immoralité” dans le sujet sur Manon Lescaut.

Quel est le sens actuel de ce mot ? a-t-il évolué depuis la parution du roman ? les personnages de l’oeuvre se sentent-ils immoraux ? si l’immoralité fait le plaisir de la lecture, l’oeuvre est-elle dessinée à un public de lecteurs sans morale ?

Vous voyez les pistes qui peuvent s’ouvrir à partir d’un seul mot …

Formuler une problématique

Comme dans tout travail argumenté, il est nécessaire de problématiser une dissertation. C’est à dire d’extraire le questionnement contenu dans le sujet.

Cependant, il ne s’agit pas d’une simple reformulation du sujet, mais d’une explicitation du questionnement.

Si le sujet est une citation, il faut reformuler la citation, puis l’exprimer sous la forme d’une question. Il faut envisager dans la problématique l’antithèse, qui n’est pas toujours exprimée dans le sujet.

Par exemple, pour le sujet « l’art doit il rejeter toute forme d’utilité ? » on pourrait imaginer une problématique comme : L’idée d’utilité est-elle obligatoirement en conflit avec l’art ? L’art perd-il son statut dès lors qu’il devient un moyen et non une fin en soi ? etc.

Toujours sur notre sujet sur Manon Lescaut , on pourrait imaginer la problématique suivante :

Dans Manon Lescaut , le personnage de Tiberge incarne la morale et cherche sans cesse à ramener Des Grieux dans le droit chemin en l’éloignant de Manon. C’est ainsi que Musset, dans son poème “Namouna”, en fait un personnage ennuyeux.

Aussi, on peut se demander si ce personnage droit est condamné à la platitude. En d’autres termes, la saveur du personnage de Manon et de la lecture du roman tient-elle à l’immoralité qui y est mise en scène ?

Trouver un plan

Une fois le sujet problématisé, il faut trouver le plan.

Ici, retour à l’analyse du sujet.

En effet, le type de plan choisit dépend du type de sujet proposé.

Il existe 2 types de plan principaux pour la dissertation littéraire.

Le plan dialectique 

Il sert à envisager les deux opinions d’un sujet, puis il les dépasse, ou synthétise, afin d’arriver à une réponse finale construite. 

Il faut essayer de rester fin, la deuxième partie ne doit pas entièrement infirmer la première, il ne s’agit pas de vous contredire, mais de faire avancer le raisonnement.

Enfin, le slogan « thèse, antithèse, synthèse » ne fonctionne pas réellement. Il ne s’agit pas de dire oui, non, un peu oui et un peu non en même temps , mais bien de construire un raisonnement, d’envisager les limites d’une thèse et de les dépasser. 

Il est utilisé pour un sujet qui vous demande d’envisager les deux opinions, ex : le sujet sur Manon Lescaut

  • Oui, parce-que …………..
  • En revanche il faut garder à l’esprit que ………….
  • Finalement, on comprend que l’un n’exclut pas l’autre et que ……………

Le plan thématique

Il permet de décliner différents thèmes pour répondre à un sujet. 

Ce type de plan suppose tout de même une progressivité, on cherche à aller du thème le plus simple et évident au plus complexe.

Il est utilisé dans le cas d’un sujet qui demande d’étayer une thèse et non de la discuter, ex : Le sujet A sur Gargantua

  • Parce que …………..

Une fois que l’on a trouvé de quel plan on va avoir besoin, il reste encore à le remplir.

Comment trouver des arguments pour une dissertation ?

Pour trouver des arguments pour une dissertation, on commence par créer un tableau avec les grands axes du plan, puis on cherche les exemples vus en cours et appartenant à notre culture personnelle qui peuvent s’intégrer aux différents axes. Ensuite, on affine et on discute ces exemples.

En d’autres termes, il faut faire feu de tout bois.

dissertation question ouverte ou fermée

C’est à dire noter au brouillon tout ce qu’on se souvient avoir étudié qui peut avoir à voir de près ou de loin à l’oeuvre sur laquelle porte le sujet.

On note ensuite l’ensemble des éléments trouvés sur une feuille, puis on les redistribue aux différents axes du plan.

Normalement, vous travaillez pendant l’année sur un parcours thématique lié à l’oeuvre du programme choisie. Ainsi, tout ce que vous voyez en classe peut être mobilisé pour la dissertation au bac.

Vous verrez qu’une fois vos souvenirs bien creusés, il ne vous reste que peu de trous dans le plan.

C’est à ce moment que vous devez procéder en sens inverse : de quoi ai-je besoin pour remplir cette partie ? Qu’est-ce que je connais qui pourrait répondre à la question ?

Pour trouver des idées, il ne faut pas reculer face aux questions difficiles.

Faites dialoguer les textes, les films, les séries, les tableaux ou les autres oeuvres que vous connaissez. Par exemple, le personnage de Manon Lescaut est immoral, à l’instar du personnage de Georges Duroy dans Bel-Ami de Maupassant.

Leurs différences peuvent être étudiées pour apporter de la profondeur à votre raisonnement.

Un dernier point important : la dissertation vise à vous évaluer, montrez donc tout ce que vous savez, ne vous limitez pas et envisagez tous les aspects de la question qui vous est posée.

Méthode Dissertation Français : La rédaction

Une fois le travail préalable effectué au brouillon, vous avez fait le plus difficile.

Il vous reste à développer vos arguments à l’écrit et à rédiger l’ensemble du devoir en suivant une structure rigoureuse qui reflète votre raisonnement.

Quelle est la structure de la dissertation ?

La structure de la dissertation comprend une introduction en un paragraphe suivie d’au moins 6 paragraphes représentant chacun une sous-partie (3 axes avec 2 sous-parties ou 2 axes avec 3 sous-parties). À la fin vient la conclusion, elle aussi composée d’un seul paragraphe.

Ça vous dit quelque chose ?

C’est normal : c’est la même chose que pour le commentaire littéraire .

Voyons tout cela de plus près :

Chaque paragraphe commence par un alinéa 

  • Introduction  :

1 paragraphe (retours à la ligne possibles, mais pas de sauts de ligne)

  • Phrase d’accroche
  • Citation du sujet
  • Analyse des mots clés
  • Problématique
  • Annonce du plan

Le tout doit être le plus fluide possible, chaque point de l’introduction doit découler du précédent, pour ne pas paraître trop mécanique. 

  • Développement  :

Vous rédigez le contenu de votre plan détaillé, attention, il ne faut pas écrire le titre des parties et sous-parties . Seule la construction du devoir et la clarté du découpage en paragraphes des sous-parties permet de reconstituer le plan. 

La fin d’une sous-partie sert de transition à la suivante, en une ou deux phrases pour amener la suite de manière fluide. 

  • 1 paragraphe par sous-partie
  • 1 ligne entre chaque sous-partie 
  • 2 lignes entre chaque grande partie
  • Conclusion  :
  • Résumé du raisonnement
  • Réponse à la problématique
  • Éventuellement une ouverture

Pour vous aider à mémoriser, voici un schéma représentant la structure d’une dissertation :

Méthode dissertation bac (la structure du devoir)

Dernier point important concernant la rédaction d’une dissertation : comme pour le commentaire littéraire, on évite le “je” et on lui préfère la forme impersonnelle : “il” / “on” et éventuellement “nous”.

Méthode : L’introduction de la dissertation en français

L’introduction de votre devoir est la première chose que lira le correcteur.

Certains disent que c’est la partie la plus importante.

Quoi qu’il en soit, il importe d’y apporter un soin particulier, c’est-à-dire de respecter scrupuleusement ses différentes étapes et de soigner votre rédaction et votre style.

  • La phrase d’accroche permet situer le sujet dans un contexte plus large (Histoire, chronologie, étymologie, actualité, etc.)
  • La citation du sujet permet de faire le pont entre votre accroche générale et la problématique précise à laquelle vous allez répondre
  • L’analyse des mots clés du sujet vous permet de lancer la réflexion et de montrer que vous êtes capable d’en proposer une lecture fine
  • La problématique va guider tout le reste de votre devoir et montre que le sujet fait sens pour vous et que vous êtes capable de le reformuler
  • L’annonce du plan permet à votre correcteur d’avoir une première idée du sens que va prendre votre réflexion

Attention, toutes les étapes de l’introduction doivent s’enchaîner de la manière la plus naturelle possible. Il n’est pas possible d’écrire dans un format prise de notes comme dans l’exemple ci-dessous :

Problématique : l’immoralité de Manon Lescaut fait-elle le plaisir du lecteur ? Plan : I. Oui parce que … II. Non parce que … À ne pas reproduire !

Pour aller plus loin, consultez mon article sur l’introduction de la dissertation en français .

Méthode : Le développement de la dissertation en français

Pour le développement, vous serez évalué sur votre capacité à présenter vos arguments de manière construite et logique.

Chaque idée doit être étayée par un exemple précis, cité, dans la mesure du possible, avec ses sources (auteur, oeuvre, date).

Dans le cadre d’un exemple faisant référence à un passage entier d’une oeuvre, pas besoin de citer mot pour mot le texte, simplement de présenter la situation.

En revanche, quelques citations précises sont attendues.

Quand vous rédigez, gardez bien en tête la structure suivante : Argument – Exemple – Justification

Vous la reproduirez plusieurs fois dans chaque partie, et pouvez par conséquent y apporter des modifications : Argument principal – Exemple 1 – Justification – Exemple 2 – Argument 2 – Justification comparant les 2 exemples .

Une fois encore, tout est question de nuance. Il n’y a qu’en vous exerçant que vous arriverez à développer vos compétences rédactionnelles et logiques !

Méthode : La conclusion de la dissertation en français

Comme dans la plupart des exercices argumentés, la conclusion se compose de 2 étapes nécessaires et d’une étape facultative.

  • Le résumé du développement permet de rappeler à la mémoire du correcteur (et à la vôtre après plus de trois heures de travail) les différents arguments mobilisés.
  • La réponse à la question permet de faire la synthèse de ces argument pour dégager une réponse claire à la problématique posée en introduction.
  • L’ouverture consiste à élargir le raisonnement et le questionnement vers de nouveaux horizons. Vous pouvez vous en servir pour mentionner une autre oeuvre à laquelle le sujet vous fait penser, un sujet d’actualité ou une question proche qui vous semble pertinente.

Ne pas oublier la relecture !

La relecture est primordiale dans tout travail rédigé long.

Gardez au moins 20 minutes en fin d’épreuve pour relire attentivement votre copie.

Procédez en plusieurs relectures : visez d’abord les fautes d’accord, puis les fautes de conjugaison, et enfin les fautes d’orthographe, par exemple.

Vous pouvez aussi accorder une relecture à la syntaxe et à la qualité de l’expression. Vérifiez que vos phrases ne sont pas trop longues, qu’elles sont bien claires et qu’elles n’ont pas de double-sens fortuit.

Enfin, profitez-en pour vous assurer que vous avez bien souligné les titres d’oeuvres et mis les citations entre guillemets.

Quelle que soit la méthode choisie, l’important est de vous relire. Après 3h30 de rédaction, vous pouvez être sûr qu’il reste d’énormes erreurs dans votre travail, même si vous avez une orthographe irréprochable. Alors prenez votre courage à deux mains et traquez ces dernières fautes !

Fiche Méthode Dissertation Français en PDF

J’ai cherché à présenter dans cet article une méthode générale pour la dissertation en français .

Aussi, l’article peut-il sembler long et touffu aux élèves qui débutent dans l’exercice.

C’est pourquoi je vais m’attacher à résumer les étapes importantes ci-dessous, puis les proposer dans une fiche méthode PDF en bas de page.

Résumé de la Méthode de la Dissertation en Français

Voici la méthode de la dissertation pour le bac de français en 9 étapes simples :

  • Lire le sujet et entourer les mots importants
  • Déterminer si le sujet appelle un plan dialectique (question fermée) ou thématique (question ouverte)
  • Reformuler le sujet sous la forme d’une question qui sera la problématique du devoir
  • Trouver un plan et l’alimenter avec des idées et exemples issus de vos cours et de votre culture personnelle
  • Rédiger l’introduction au brouillon de manière fluide et naturelle (accroche, sujet, définitions, problématique et plan)
  • Rédiger au propre le développement (minimum 6 paragraphes au total)
  • Rédiger la conclusion (résumé, réponse à la problématique, ouverture)
  • Vérifier la structure du devoir (sauts de lignes, alinéas)
  • Relire l’ensemble du devoir (orthographe et syntaxe)

Besoin d’une aide personnalisée ?

Je propose également des cours particuliers pour tous niveaux :

  • Préparation d’examens
  • Stages méthodologiques
  • Révisions culture littéraire
  • Grammaire et orthographe
  • Et bien d’autres possibilités

Le tout en 100% distanciel (par WebCam) à partir de 30 euros / heure .

N’hésitez pas à me contacter ( [email protected] ) pour davantage de renseignements, et pour réserver votre premier cours !

Recommended Articles

Comment réussir l'introduction d'une dissertation en français ?

Comment faire l’introduction d’une dissertation en français ?

dissertation question ouverte ou fermée

Comment faire une phrase d’accroche ? (Commentaire, dissertation, essai)

Leave a comment cancel reply.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Save my name, email, and website in this browser for the next time I comment.

menu

  • toutCOMMENT
  • Apprendre à lire et à écrire
  • Autres Apprendre à lire et à écrire
  • Questions ouvertes et question fermées - Exemples et définition

dissertation question ouverte ou fermée

La meilleure façon d'éclaircir n'importe quel doute qui peut nous survenir, c'est de poser la question. Que ce soit pour apprendre, dissiper un doute, éclaircir un concept ou obtenir une information, interroger sous forme de question est les inconnues qui nous préoccupent tant. C'est pourquoi il est important de connaître la notion de questions ouvertes et de questions fermées, qui sont les types de question existantes dans notre langage, pour ainsi pouvoir les utiliser au moment opportun.

Il existe des questions ouvertes, des questions fermées, y compris un mélange des deux. Chaque type de question a ses avantages et ses limites, il est donc utile de savoir ce qu'ils signifient. Pour tout savoir sur les questions ouvertes et les questions fermées, en quoi elles consistent et des exemples illustrant notre propos, chez toutCOMMENT nous vous recommandons de vous installer confortablement afin de poursuivre la lecture de cet article.

Définition d'une question ouverte et d'une question fermée

Question ouverte - exemple, question fermée - exemple, différence entre questions ouvertes et fermées.

Pour poser des questions ouvertes et fermées, il est important de connaître la signification des deux. Les questions ouvertes sont des questions qui servent à poser une question sans proposer de liste précise de réponses . Lors d'une enquête, il est possible de laisser une zone de texte vide pour que la personne chargée de répondre puisse le faire librement.

Pour éviter les réponses très longues, vous pouvez limiter le temps de réponse ou, s'il est écrit, le nombre de caractères. L'un des grands avantages des questions ouvertes est que les personnes aptes à y répondre peuvent s'exprimer librement sur un ou plusieurs sujets . De cette manière, il est possible d'établir un schéma de pensée chez les personnes interrogées, ce qui permet d'identifier l'émergence de nouveaux courants d'opinion ou de nouvelles pratiques.

S'agissant de questions ouvertes, la réponse donnée par la personne interrogée sera argumentée et fournie, permettant ainsi de transmettre la véritable nature de son ressenti et des sentiments impliqués dans sa réponse. La personne posant la question disposera alors d'un élément qui lui confère la possibilité d'obtenir des informations sur les processus de pensée du destinataire et des suggestions pour résoudre un conflit ou dissiper tout doute persistant.

Les questions fermées , en revanche, sont utilisées dans le but d'offrir une liste de réponses concrètes qui sera proposée par la suite à la personne interrogée. La rédaction de ce type de question nécessite une liste de réponses bien élaborée. Il doit donc s'agir d'un ensemble intégré et équilibré.

La personne interrogée doit pouvoir exprimer son propre point de vue sur le sujet. La cohérence des procédures d'intervention correspondantes doit également être assurée. Pour ce faire, les réponses proposées aux questions fermées doivent suivre une logique identique liée à la question proposée . Si cette condition n'est pas remplie, il y a un risque de réponses incohérentes et disparates.

L'utilisation de questions fermées entraîne un traitement des données ou des réponses collectées plus simple que celui offert par les questions ouvertes.

Questions ouvertes et question fermées - Exemples et définition - Définition d'une question ouverte et d'une question fermée

En offrant une liberté de réponse , les questions ouvertes permettent d'obtenir des informations plus variées que dans le cas des questions fermées. Voici quelques exemples de questions ouvertes :

  • Comment définiriez-vous le bonheur ?
  • Selon vous, que devrait faire le gouvernement actuel pour améliorer le système éducatif ?
  • Quelles sont les chances de l'équipe nationale française de football pour remporter la prochaine Coupe du monde ?
  • Pourquoi pensez-vous être le meilleur candidat pour ce poste ?
  • Comment vous sentez-vous en ce moment ?
  • Pourquoi refusez-vous de partir en vacances à la montagne ?
  • Quel film voulez-vous voir au cinéma ?
  • Quels sont vos projets pour l'année à venir ?
  • Quels sont vos sports préférés ?
  • Quels sont vos objectifs professionnels pour cette année ?
  • Qui est l'actuel président de France ?
  • Que faites-vous dans la vie ?
  • Quel pays aimeriez-vous visiter ?
  • Quel livre lisez-vous en ce moment ?

Les questions fermées peuvent être de différents types en fonction des options de réponse proposées. Voici quelques exemples :

  • Choix unique : Possédez-vous une voiture ? Oui/Non. Fumez-vous ? Oui/Non. Avez-vous déjà fait des achats dans un magasin ? Oui/Non.
  • Choix multiple : Pratiquez-vous l'un de ces sports ? Marquez toutes les réponses correctes. 1-Soccer, 2-Basketball, 3-Tennis, 4-Natation.
  • Échelle : De 1 à 10, 1 correspondant à mauvais et 10 étant excellent, comment noteriez-vous votre expérience au restaurant de l'hôtel ?
  • Classement : classez les plats suivants en fonction de vos préférences. 1-Entrecôte de bœuf, 2-Omelette de pommes de terre, 3-Spaghetti à la bolognaise, 4-Sushis, 5-Poulet au four, 6-Cassoulet, 7-Légumes sautés, 8-Raclette.

Il existe, bien entendu, quelques différences notables entre les questions ouvertes et les questions fermées :

  • Les questions ouvertes permettent à la personne interrogée de mettre des mots sur sa réponse, sans avoir à restreindre ou à limiter sa pensée . Elles ne sont pas aussi dominantes et objectives que les questions fermées.
  • La question fermée , contrairement à la question ouverte, propose une liste de réponses simplifiées .
  • Les questions fermées et ouvertes constituent différentes tâches pour les personnes interrogées. Dans le cas des questions fermées , elles concentrent toute leur attention sur les réponses concrètes choisies par la personne posant la question, tandis que pour les questions ouvertes , il est possible de prendre son temps afin de réfléchir et de coucher sur papier ce que nous pensons ou toute information disponible dans notre esprit.
  • Poser une question identique dans les deux formats conduit presque toujours à des résultats différents. Peu de répondants choisissent des catégories telles que "autre", car ils préfèrent prendre le temps de réfléchir et de rédiger des réponses qui diffèrent des options de réponse énumérées.

Maintenant que vous avez acquis une meilleure compréhension des questions ouvertes et fermées, voici un article sur ce qu'est la question rhétorique et un autre article sur 201 questions difficiles .

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Questions ouvertes et question fermées - Exemples et définition , nous vous recommandons de consulter la catégorie Formation .

Écrire un commentaire

dissertation question ouverte ou fermée

  • Espace panélistes
  • Devenir un panéliste

Etudes qualitatives : les questions ouvertes et fermées

' src=

Quelle sont les différences entre questions ouvertes et  questions fermées ? Quand utiliser les unes, et quand privilégier les autres ? Comment s’intègrent-elles au sein des méthodes de recherches qualitatives et notamment aux entretiens ?

Kathryn J. Roulston nous dévoile ses définitions d’une question fermée et ouverte dans le cadre d’entretiens qualitatifs dans l’ Encyclopédie SAGE sur les méthodes de recherches qualitatives . Si vous souhaitez mieux comprendre comment les méthodes qualitatives s’inscrivent dans l’élaboration d’une étude de marché, nous vous invitons à lire notre guide sur les études de marché. Vous pouvez le télécharger gratuitement dans notre section reprenant nos livres blancs (nous ne vous demandons aucune information personnelle).

Introduction

Questions fermées, questions ouvertes, exemples de questions fermées et ouvertes pour une étude de satisfaction, exemples de questions fermées et ouvertes pour une étude d’innovation, quelques conseils pratiques.

Commençons par indiquer que les questions ouvertes et les questions fermées n’ont au premier abord pas les mêmes finalités dans le cadre d’une étude de marché. Les questions ouvertes sont plutôt utilisées en recherche qualitative (voir la vidéo ci-dessus pour plus d’informations), celles fermés en recherche quantitative. Mais ce n’est pas une règle absolue.

Dans cet article vous découvrirez donc les définitions des questions fermées et des questions ouvertes. Nous vous expliquons aussi dans quel contexte les utiliser. Pour finir vous trouverez des exemples de reformulation de questions fermées en questions ouvertes dans le cas :

  • d’une étude de satisfaction
  • d’une étude d’innovation

Seulement pour nos abonnés : analyses et conseils marketing exclusifs

Esteban Hendrickx

« Le blog était déjà top, mais la newsletter est exceptionnelle. »

Questions ouvertes et fermées : l’essentiel à retenir

Les questions ouvertes :

  • destinées aux études qualitatives (interviews et focus group)
  • très efficaces pour comprendre en détails le répondant et sa position par rapport à une thématique / situation définie
  • particulièrement utiles pour dévoiler de nouveaux aspects , sous-thématiques, problématiques, etc. méconnues ou non-identifiées

Les questions fermées :

  • destinées aux études quantitatives (questionnaires et sondages)
  • adaptée à un usage sur un large panel de répondants
  • permettent une analyse standardisée des données
  • ont pour but de valider les hypothèses (préalablement énoncées dans la partie qualitative)

Une question fermée offre, comme son nom l’indique, un nombre limité de réponses. Le répondant pourra par exemple choisir une réponse parmi un panel de propositions données ou encore un simple « oui » ou « non ». Elles ont pour but de dégager une réponse précise, clairement identifiable et aisée à classer.

Ce type de question est notamment utilisé lors d’interviews ayant pour but d’être encodées suivant des critères préétablis. Aucune place n’est laissée à l’expression libre, comme c’est le cas pour les questions ouvertes. Souvent, ce type de question est intégré dans des guides d’entretiens 1-to-1 et des focus groups et permet à l’interviewer de récolter la même information d’un large éventail de répondants, et ce sous le même format. En effet, les questions fermées sont pensées et orientées afin de suivre un schéma et un cadre prédéfini par l’interviewer.

dissertation question ouverte ou fermée

crédits : Shutterstock

Deux formes de questions fermées ont été identifiées par les chercheurs : les questions fermées explicites , où les répondants se voient proposer des réponses au choix, et les questions fermées implicites , qui incluent des suppositions quant aux réponses pouvant être formulées par les répondants.

Une question fermée explicite serait par exemple formulée ainsi : « combien de fois par semaine mangez-vous des pâtes : jamais, 1 à 2 fois par semaine, 3 à 4 fois, 5 fois par semaine ou plus ? » La version adaptée sous la forme d’une question fermée implicite serait formulée comme suit : « combien de fois par semaine mangez-vous des pâtes ? ». L’interviewer suppose alors que les réponses seront données en chiffres.

dissertation question ouverte ou fermée

Le Net Promoter Score (ou NPS) est un exemple de question fermée (voir exemple ci-dessus)

Alors que certains chercheurs considèrent l’utilisation de questions fermées comme étant restrictives, d’autres voient en ces questions – associées à des questions ouvertes – la possibilité de générer différentes données propices à analyse. La façon dont ces questions fermées peuvent être utilisées, formulées, séquencées, et introduites lors d’entretiens, dépend considérablement des études et recherches menées en amont.

Lire aussi Mettre en place un questionnaire pour l’étude de marché quantitative

Dans quel contexte utilise-t-on les questions fermées ?

  • Les études quantitatives (tests, validation de l’étude qualitative, etc.)
  • Les études auprès d’un large panel de répondants (> 100 personnes)
  • Les études récurrentes dont les résultats doivent être comparés
  • Lorsque vous avez besoin d’une confirmation et que les réponses possibles sont limitées de fait

Une question ouverte est une question laissant au répondant le loisir de s’exprimer librement sur un sujet donné. Ce type de question est, par opposition aux questions fermées, non directif et permet aux répondants d’utiliser leurs propres termes et d’orienter leur réponse à leur convenance.

Les questions ouvertes, et donc sans présomptions, peuvent être utilisées dans le but de voir quel aspect se détache des réponses, et ainsi pourraient être interprétées comme un fait, un comportement, une réaction, etc., communes à un certain panel de répondants.

Par exemple, nous pouvons très facilement imaginer des questions ouvertes telles que « décrivez votre routine matinale ». Les répondants sont alors libres de décrire leur routine avec leurs propres mots, ce qui est un point important à prendre en compte. En effet, le vocabulaire utilisé est également propice à analyse et sera un élément à prendre en compte dans l’adaptation d’un guide d’entretien par exemple, et/ou lors de l’élaboration d’un questionnaire quantitatif.

dissertation question ouverte ou fermée

Comme nous vous le détaillons notamment dans notre white-paper sur l’étude de marché , une des recommandations à suivre, lors de l’utilisation de questions ouvertes, est de commencer par poser les questions plus générales pour finir par les questions allant plus dans le détail. Par exemple, après avoir décrit une journée type, l’interviewer pourra demander des précisions sur un des aspects évoqués par le répondant. De plus, les questions ouvertes peuvent également être orientées afin que l’interviewé évoque son ressenti face à une situation qu’il ou elle aurait évoquée précédemment.

Dans quel contexte utilise-t-on les questions ouvertes ?

  • Principalement lors d’études qualitatives (interviews et focus group)
  • Pour recruter les participants à une étude
  • Lors d’études visant à tester un design, un proof-of-concept, un prototype, etc.
  • Analyse des consommateurs et des comportements d’achat
  • Etude de satisfaction , de notoriété, de l’expérience client, de fidélisation, etc.
  • Afin de préciser les hypothèses qui permettront de rédiger le questionnaire quantitatif et de proposer une série de réponses pertinentes (à des questions fermées ).

Il est essentiel pour l’interviewer de donner aux répondants un cadre lors de l’utilisation de questions ouvertes. Sans ce contexte, les interviewés pourraient se retrouver perdus face au large éventail de réponses possibles et cela pourrait nuire au bon déroulement de l’entretien. Un autre point critique concernant ce type de questions réside dans l’aspect analytique qui s’ensuit. En effet, les répondants étant libres de formuler leurs réponses, les données récoltées seront moins faciles à classifier selon des critères fixes.

L’utilisation des questions ouvertes dans les questionnaires quantitatifs

Les règles sont faites pour ne pas être respectées, c’est bien connu. La plupart des questionnaires quantitatifs contiennent donc des champs libres dans lesquels le répondant est invité à exprimer ses opinions de manière plus « libre ». Mais comment interpréter ces réponses ?

Lorsque la quantité de réponses collectées est faible (quelque dizaine) il sera aisé de procéder de manière manuelle, éventuellement en réalisant un codage (pour plus d’informations sur la technique du codage, rendez-vous ici ). Vous dégagerez ainsi rapidement les grandes tendances, les thématiques récurrentes.

Par contre si vous récoltez des centaines, voire des milliers de réponses, l’analyse de ces réponses libres va s’avérer beaucoup plus fastidieuse. Comment faire ? Dans ce cas nous vous conseillons d’utiliser un outil d’analyse sémantique. Il s’agit le plus souvent d’une solution online, spécifique à une langue, qui se base sur un algorithme de NLP (Natural Language Processing). Cet algorithme va, très rapidement, analyser votre corpus et faire ressortir les thématiques récurrentes . Il ne s’agit pas ici de calculer des fréquences de mots, mais bien de travailler sur la sémantique afin d’analyse la fréquence d’un thème.

Bien entendu, l’utilisation de questions ouvertes lors d’entretiens n’exclut pas l’utilisation de questions fermées. Le fait d’alterner ces deux types de questions lors d’entretiens, que ce soient des interviews en 1-to-1, des conversations en groupes ou des focus groups, est propice, non seulement à conserver une certaine dynamique durant l’entretien, mais également à pouvoir cadrer certaines réponses tout en laissant certains champs d’expressions libres. De manière générale, il est intéressant pour les différentes parties que l’interview se termine par une question ouverte où l’interviewer demande à l’interviewé si ce dernier a quelque chose à ajouter ou s’il ou elle a des questions.

Dans ce type d’étude vous confrontez le répondant à un produit ou à un service nouveau, innovant. Il est donc important de ne pas récolter des opinions superficielles mais de comprendre en profondeur l’attitude du répondant par rapport à l’objet de l’étude de marché.

Comme vous l’aurez compris, les questions ouvertes sont particulièrement adaptées aux études qualitatives (entretiens 1-to-1 et focus group). Comment les formuler ?

Il s’agit d’utiliser la méthode de questionnement QQOQCCP (« Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ?) avec rigueur et parcimonie :

  • « Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? » sont particulièrement efficaces pour l’étude qualitative et permettent de laisser votre interlocuteur développer et élaborer une réponse construite et pleine d’informations.
  • Utilisez la méthode CIT (Critical Incident Technique) avec des formulations poussant votre interlocuteur à aller dans le détail d’une expérience : « Pouvez-vous me décrire/raconter… ? », « Qu’avez-vous ressenti ? », « Selon vous… »
  • Evitez de demander « Pourquoi ? » : cette question peut pousser votre interlocuteur dans ses retranchements et ce dernier risque de chercher un raisonnement logique à sa réponse précédente. Ménagez vos répondants en leur demandant de vous en dire plus, de vous donner des exemples précis par exemple.

A l’inverse, les questions fermées sont principalement utilisées et adaptées aux questionnaires quantitatifs puisqu’elles permettent de faciliter l’analyse des résultats en cadrant les réponses des participants.

Image : Shutterstock

  • Méthodologie étude de marché
  • Recherche qualitative

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire *

Adresse de messagerie *

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Pensez à vérifier vos spams .

Vous n’avez pas reçu de lien ?

numéro 1 du soutien scolaire en ligne

Préparation bac français - Méthodologie de la dissertation sur oeuvre

Mathématiques, physique-chimie, révision brevet, philosophie, révision bac, avec la réforme du bac français, ta prof de soutien scolaire en ligne t'aide dans ta préparation écrite avec les meilleurs conseils pour écrire une dissertation sur oeuvre., fiche méthode bac français : la dissertation, i) exemples de sujets.

Le sujet portera sur l’œuvre et le parcours associé  ; il nécessitera donc une bonne connaissance des œuvres au programme et une maîtrise de plusieurs exemples.

Le sujet peut inviter à une réflexion sur  différents aspects de  l’œuvre :

- un ou plusieurs personnages de l’œuvre

- la réception de l’œuvre

- la structure ou le style de l’œuvre

- les thèmes abordés dans l’œuvre

- le genre de l’œuvre

- l’œuvre dans son contexte historique

Il peut se présenter sous la forme d’une  citation ou d’une question.

   Ex : En quoi le détour par l’autre est-il un bon moyen de dénoncer les travers de notre société ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur votre connaissance des Lettres persanes , des œuvres étudiées dans le cadre du parcours et sur votre culture personnelle.

   Ex : Jules Lemaître, dans  Jean Racine écrit à propos du personnage de Phèdre : « on la plaint, on l’aime, on l’absout ». Vous discuterez cette citation en vous appuyant sur votre connaissance de la pièce et sur vos connaissances personnelles.  

II) L'analyse du sujet

   Cette étape, qui se fait au brouillon, est la plus importante car elle détermine le déroulement de votre devoir.  

    Elle doit être bien faite pour éviter le hors-sujet.         

    Elle peut nourrir votre  plan.

    R epérage des mots clefs et définition . Dégagez les différents sens d’un mot et sélectionnez ensuite ceux qui conviennent à votre sujet. Repérez quels sont les mots les plus importants, qu’il faudra discuter et qui seront les pivots de votre dissertation. C’est en nuançant ces mots que vous passerez d’une partie à l’autre .

    Quand le sujet comprend une citation issue de l’œuvre, rappelez-vous  le contexte de la citation . Quand le sujet est une question,  r epérez les mots interrogatifs  et, en fonction de cela, envisagez le type de réponse que vous aurez à construire, donc, votre plan. Attention, il est primordial de savoir à  quel type de sujet  on a affaire pour ne pas faire de hors-sujet. 

    Ex : Je ne vais pas répondre de la même manière à ces questions bien différentes : 

       - Phèdre est-elle une tragédie du langage ?

       - En quoi Phèdre est-elle une tragédie du langage ?

III) L'identification du type de sujet

Il est important d’identifier le type de sujet car de lui dépend le type de plan que vous allez construire.

                                                                                                                                                            

IV )  Formulation de la problématique

La problématique est la question soulevée par le sujet , à laquelle vous allez répondre dans votre dissertation.

Il existe deux types de questions : 

    Question fermée :  « thèse 1 ou thèse 2 ? »

- Quand on vous demande de choisir entre deux thèses, les thèses 1 et 2 sont contenues dans le sujet.

Il faut reformuler les deux thèses avec vos propres mots et connaissances.

- Quand on vous demande d'apprécier la pertinence d'une thèse , seule la thèse 1 est contenue dans le sujet. À partir de vos connaissances, vous devez formuler vous-même la 2e thèse qui nuance la 1e.

    Q uestion   ouverte   :     une reformulation du sujet à partir de l'analyse des mots clefs.

V) Élaboration du plan

    Une fois que vous savez le type de plan que vous devez faire, inscrivez-y vos idées.

    Alimentez votre plan en vous aidant : de votre corpus, des textes étudiés pendant l'année, de vos connaissances. Chaque partie devra comprendre au moins 3 sous-parties développant un exemple et une idée. On tentera de consacrer à l’œuvre au programme au moins une sous-partie par partie. L’œuvre peut-être invoquée en comparaison à un autre exemple que vous développez.

VI) Rédaction

    L'introduction

    

- une phrase d'amorce qui situe le sujet dans un contexte plus large (étymologie, chronologie...)     - la  citation du sujet     

           - la définition des mots clefs            - la problématique qui se noue autour de la discussion des mots clefs            -l'annonce  du plan    

    Le  développement

2 lignes entre chaque partie, 1 ligne entre chaque partie, nouveau paragraphe pour chaque argument d’une partie (sous-partie)

    La   conclusion

Elle récapitule la démonstration menée et peut comprendre une ouverture (question posée sous un autre angle, œuvre qui propose un dépassement, lien avec l’actualité...)

Répartition indicative de votre temps

Au brouillon ( 1h30 – 1h45)

   => définition des mots clefs du sujet

   => plan

   => rédaction de l’introduction et de la conclusion

Rédaction (1h30 – 1h45)

Relecture minutieuse du devoir ( 30 minutes)

Comment former et utiliser les superlatifs associés au present perfect en anglais ?

Quelle est la différence entre "whether" et "if "?

search

Questions fermées vs questions ouvertes : définition et recommandations

dissertation question ouverte ou fermée

26 octobre 2023

#Question fermée

#Question ouverte

#Questionnaire

Dans une enquête ou un sondage, le choix du type de question conditionne naturellement le format des réponses récupérées . Ce choix est fondamental car il détermine la nature de l’information qui est recueillie. Les questions fermées se prêtent ainsi bien aux sujets que nous maitrisons . En revanche, les questions ouvertes permettent d’ ouvrir davantage la réflexion chez le répondant , de ne pas trop influencer les opinions, de ne pas voir émerger des réponses convenues et même de découvrir des thèmes que vous n’avez pas encore imaginés.

Dans cet article, nous allons présenter les différents types de questions ouvertes et fermées, avec des recommandations pour savoir quand et comment les utiliser à bon escient.

I – Les questions fermées : collecter des données quantitatives et faciliter l’analyse

A) les questions fermées uniques.

Dans un questionnaire, la question fermée unique est la question la plus simple. En effet, pour ce type de question, une seule modalité doit être choisie parmi une liste de réponses proposées.

Voici un exemple de question fermée unique :

question fermée unique

Recommandations du Sphinx

Évidemment, tout dépend de l’objectif de l’enquête, de la cible et de l’objectif, mais généralement nous vous conseillons de ne pas proposer plus d’une dizaine de possibilités de réponse dans votre questionnaire. En effet, un répondant ne peut décemment pas intégrer une trop grande quantité d’informations. Ainsi, pour les questions fermées, le nombre moyen de modalités se situe à 5 . Par ailleurs, dans un sondage, attention à ne pas proposer trop de choix de réponse sur de petits échantillons de répondants . En effet, vous pourrez vous retrouver avec autant de réponses différentes que de répondants. Ainsi, pour recueillir des réponses rares ou imprévues, insérez plutôt une question ouverte comme : « Si autre, précisez . ».

b) Les questions multiples

La question multiple propose également une liste de choix de réponse, mais avec la possibilité (ou l’obligation) de choisir plusieurs réponses .

Une question fermée multiple peut ainsi être :

question fermée multiple

Pour une question fermée à choix multiple, vous pouvez choisir de limiter ou non le nombre de réponses possibles (généralement, nous limitons à 3 réponses possibles ). Par ailleurs, pour une enquête diffusée en ligne, nous préconisons une rotation des choix de réponse afin d’éviter les biais cognitifs .

c) Les questions fermées ordonnées

Une question fermée ordonnée est une question fermée multiple qui demande au répondant de classer les réponses proposées selon un ordre .

Un exemple de question fermée ordonnée pourrait être ainsi :

question fermée ordonnée

Attention à ne pas demander l’impossible à vos interlocuteurs : classer sérieusement plus de 5 réponses par ordre d’importance ou de préférence peut être rapidement chronophage. Donc attention à ne pas augmenter le risque d’abandon de saisie du questionnaire. Ainsi, évitez d’aller au-delà d’un classement en 3 positions !

d) Les questions fermées échelles

Les questions fermées échelles sont très fréquemment utilisées dans les enquêtes. En effet, elles permettent de mesurer une opinion, une préférence, une fréquence ou toute énumération ordonnée.

Une question fermée échelle pourrait être énoncée comme suit :

question fermée échelle

Ce type de question propose ainsi souvent au répondant une série de critères sur lesquels il devra se positionner de «  pas du tout…  » à «  tout à fait…  ». La question fermée échelle est l’équivalent d’une question fermée unique, dont chaque modalité de réponse est affectée d’une note correspondant au rang de l’échelon, ou à un poids défini. Ce qui rend la question fermée échelle si populaire est que le traitement des données peut être considéré comme une variable numérique.

e) Les questions fermées images

La question fermée image propose le choix d’une ou de plusieurs images parmi un ensemble de réponses possibles.

Voici un exemple d’une question fermée images :

Question fermée images

Recommandations du Sphinx.

La technique du mur d’image est très intéressante pour introduire une enquête et pour évaluer la cohérence des réponses dans la mesure où elle permet de rapprocher les divers formats de réponse pour une meilleur validation des résultats .

II – Les questions ouvertes : obtenir des réponses détaillées et qualitatives

A) les questions ouvertes numériques.

La question ouverte numérique donne lieu à un questionnement ouvert qui conduit à une réponse libre sous la forme d’un nombre . Ce type de question est différent des questions fermées car les valeurs mesurées ne sont pas délimitées par des catégories. Les questions ouvertes numériques permettent notamment de réaliser facilement des calculs de moyenne, de médiane, d’écart-type, de somme…

Par exemple, la question ci-dessous est une question ouverte numérique, où le répondant est libre de sa réponse.

Question ouverte numérique

Dans certains cas, il est nécessaire de préciser l’unité et de définir des limites minimales et maximales dans le logiciel d’enquête afin d’éviter les erreurs de saisie. Par exemple, lorsque vous demandez un numéro de téléphone ou un code postal, il y a une vraie nécessité de limiter le nombre de caractères pour diminuer le risque d’erreur .

Ces questions numériques peuvent être également formulées en question fermée échelle avec des tanches comme choix de réponses, comme la question suivante :

Question fermée échelle avec des tanches

Pour des sujets « sensibles » comme l’âge, le revenu ou encore l’activité d’entreprise, les classes favoriseront un meilleur taux de réponse grâce à leur discrétion. En revanche, il est évident que nous perdons de la finesse d’information et de la richesse d’exploitation.

N’hésitez-pas à demander conseil auprès de votre chargé d’étude !

b) Les questions ouvertes texte

La question ouverte texte est le prototype même de la question ouverte. Aucune modalité de réponse n’est proposée. Le répondant est libre d’écrire ce qu’il veut . De la question « Si autre, précisez » à la demande de suggestions ou de remarques, en passant par des adjectifs à associer, le champ des réponses possibles peut être plus ou moins large, et donc plus ou moins complexe à analyser. Vous aurez toutefois la possibilité de limiter le nombre de caractères à saisir pour ne pas avoir un volume de données textuelles à analyser trop important.

Par exemple, la question ci-dessous laisse le champ libre au répondant d’écrire ce qu’il veut :

Questions ouvertes texte

N’hésitez-pas à introduire des questions ouvertes. En effet, elles peuvent produire des résultats à très forte valeur ajoutée . Elles nécessitent néanmoins une bonne maitrise des méthodes de traitement spécifiques aux données textuelles . Les logiciels permettant ce type d’analyse sont rares, le logiciel d’enquête et d’analyse Sphinx iQ 3 en fait partie.

Analyse données textuelles

Exemple d’analyse de données textuelles sur Dataviv’

Finalement, le choix du type de question dépend des données que vous souhaitez analyser. Les questions fermées sont idéales pour collecter des données quantifiables . Son principal inconvénient est que la rédaction de l’intitulé de la question peut être difficile. En effet, vous devrez vous assurer de ne pas influencer les réponses par la nature des mots employés, l’ordre des items…

Contrairement à la question fermée, une question ouverte vous apporte des données plus riches, mais plus complexes à analyser . La meilleure pratique dans la rédaction de votre questionnaire reste d’ alterner entre questions ouvertes et questions fermées afin de dynamiser votre questionnaire et d’ éviter le satisficing et la lassitude chez le répondant.

À lire aussi

Comment rédiger un questionnaire efficace ? Les 5 bonnes pratiques

Comment rédiger un questionnaire efficace ? Les 5 bonnes pratiques

Découvrez comment optimiser au mieux la rédaction de vos questionnaires, et maximiser votre taux de retour !

Comment limiter les biais dans vos enquêtes ?

Comment limiter les biais dans vos enquêtes ?

Découvrez nos astuces pour réduire les biais cognitifs dans la rédaction de vos enquêtes quanti et quali, et lors de vos entretiens.

Le Satisficing comme indicateur de la non qualité des réponses

Le Satisficing comme indicateur de la non qualité des réponses

Le satisficing désigne le fait de minimiser ses efforts pour répondre à un questionnaire. Découvrez nos méthodes de détection et effets sur la qualité des données.

  • Mentions légales
  • Bibliographie
  • Politique de confidentialité
  • Plan du site
  • Sujets corrigés bac français, philosophie
  • Réussir le commentaire philosophique, méthode, repérage sur texte. Méthode de la dissertation

Exercice de philosophie sur les présupposés : méthodologie. Comment disserter sur une question philosophique ouverte ou fermée?

  • Le 18/09/2023
  • Dans Réussir le commentaire philosophique, méthode, repérage sur texte. Méthode de la dissertation
  • 0 commentaire

Exercices, les présupposés

Exercice de philosophie : méthodologie - Les questions ouvertes et fermées en philosophie

Question vraie/question fausse

  • Une vraie question est celle qui n'induit pas de réponse, elle n'oriente pas
  • Ex : la philosophie est-elle utile? 
  • Une fausse question induit une réponse en l'orientant
  • Ex :  Ne pensez-vous pas que la philosophie est utile? 

Questions avec ou sans présupposés

  • Ex. : Qu'est-ce que le juste ? → il s'agit de définir le juste.

D'autres, au contraire, dans la manière dont ils sont formulés, présupposent déjà certains éléments de réponse.  Pour éviter les hors-sujets en philosophie, il faut repérer les présupposés dans les diverses questions possibles, Un présupposé est ce qui n'est pas à expliquer dans une dissertation au sens où on l'admet déjà comme vrai. 

  • Ex : A-t'-on le droit de refuser la vérité? 

Cette question contient un présupposé : la vérité existe donc dans votre devoir de philosophie, il ne faut pas dire qu'elle n'existe pas. 

Pour vous aider :  Les questions en "Doit-on" ou encore "Faut-il" contiennent un présupposé

Autre exemple : 

  • Faut-il aimer la vérité? 
  • Il y a un présupposé qui est le suivant : on peut aimer la vérité
  • Autrui me connait-il mieux que moi-même? 
  • Il y a un présupposé : j'ai une connaissance de moi-même et autrui me connaît également
  • Ne travaille-t'on que pour gagner de l'argent? 
  • Il y a un présupposé : la motivation du travail est l'argent
  •   Ex. : "La liberté n'est-elle qu'une illusion ?"
  • Il y a un présupposé : la liberté est une illusion, et il s'agit alors de savoir si elle n'est que cela.
  • "La liberté est-elle une illusion ?"
  • Il n'y a pas de présupposé - la question est entièrement ouverte  

Ex : Suffit-il d'obéir aux lois pour être juste ?

il s'agit aussi de savoir ce qu'est le juste, mais la question contient déjà une réponse : la formulation présuppose qu'être juste consiste en effet à obéir aux lois, mais demande si ce n'est que cela, ou bien si c'est aussi autre chose, qui viendrait en plus.  Le présupposé présent dans un sujet peut bien sûr être accepté ou refusé, mais il faut toujours commencer par l'admettre et traiter le sujet tel qu'il est formulé. C'est seulement dans une dernière partie qu'il est éventuellement possible (voire parfois nécessaire) de le contester.

Ex. : Suffit-il d'obéir aux lois pour être juste ? → 1ère partie : en quoi obéir aux lois permet-il d'être juste ? → 2ème partie : mais pourquoi être vraiment juste exige-t-il aussi autre chose, de l'ordre d'une vertu personnelle ? → 3ème partie : de plus, obéir à certaines lois ne peut-il pas entraîner des injustices ?  

Question ouverte et question fermée 

Exercices sur les présupposés.

Exemple :  A-t-on le droit de refuser la vérité ? Le sujet présuppose qu'il existe une vérité et qu'il est possible de la refuser ; le sujet porte sur le droit moral de le faire.

1. Doit-on renoncer à la passion ? 2. A quelles conditions est-on un homme libre ? 3. Faut-il aimer la vérité plus que tout ? 4. Les connaissances scientifiques n'ont-elles qu'une valeur pratique ? 5. La violence est-elle nécessairement contraire au droit ? 6. La loi est-elle l'artifice des faibles ? 7. A quelles conditions la loi est-elle légitime ? 8. Pourquoi craindre la technique ? 9. L'art peut-il se réduire à une technique ? 10. La raison suffit-elle à définir l'homme ?  

Correction de l'exercie

Exercice ii.

Exemple : Faut-il apprendre à être libre ? La liberté est-elle le résultat d'une éducation ou est-on libre naturellement ?

1. La nature humaine est-elle responsable de la violence entre les hommes ? 2. La technique nous éloigne-t-elle de la nature ? 3. N'y a-t-il que les sciences qui permettent d'accéder à la vérité ? 4. L'homme est-il naturellement bon ? 5. L'artiste ne fait-il qu'imiter la nature ? 6. Tout droit est-il légitime ? 7. La vérité ne peut-elle apparaître qu'à travers une démonstration ? 8. Toute création nécessite-t-elle un apprentissage ? 9. Peut-on réparer une faute ? 10. L'homme est-il sociable naturellement ?  

Correction de l'exercice II

Exercice iii.

Sujet : Pourquoi les hommes cherchent-ils connaître leur passé ? Réponse 1 : Il faut que les hommes s'intéressent à leur passé. Réponse 2 : Le passé est inconnaissable car les sources et les documents sont lacunaires. Réponse 3 : Mon passé ne m'intéresse pas.  

Correction de l'exercice III

Comment réussir son commentaire ou sa dissertation philosophique méthode et exercices de repérage.

Husserl, Les rapports entre la vérité et la science. Introduction et première partie du texte

  • Le 28/11/2023

Exercice bac, le commentaire

Lire la suite

Que gagnons-nous à travailler ? Travailler l'introduction d'une dissertation en philosophie

  • Le 10/10/2023

Exercice : l'introduction d'une dissertation

Expliquer une citation de Kant : "On ne peut apprendre la philosophie, on ne peut qu'apprendre à philosopher"

  • Le 14/09/2023

Expliquer une citation

Exercice de philosophie : reformuler les maximes kantiennes du sens commun

Exercice de philosophie

Comment faire un commentaire philosophique? Méthode pour réussir l'analyse d'un texte et exemple de repérage sur Kant, "Qu'est-ce que les Lumières"?

  • Le 12/09/2023

Méthode, repérage

Philosophie - méthode et repérage

Articles similaires

Husserl, Les rapports entre la vérité et la science. Commentaire : Introduction et première partie du texte Exercice bac de philosophie. Deux corrections sont proposées

Que gagnons-nous à travailler ? Travailler l'introduction d'une dissertation en philosophie - Présupposé de l'intitulé

Exercice de philosophie, reformuler les maximes kantiennes du sens commun. Comprendre un texte et en reformuler le sens autour des concepts essentiels

Ajouter un commentaire

Commentaire / Dissertation

Méthode simple pour réussir

Le repérage sur texte

  • Kant Qu'est-ce que les Lumières?
  • Husserl, rapports vérité/science
  • Exercice de reformulation
  • Exercices de philosophie

Problématiser 

  • Exercices. Concepts/Repères
  • Exercices sur les présupposés

L'existence humaine/ La culture

  • Le désir- le besoin   / Le langage 
  • Art et technique
  • Nature et Culture  
  • Conscience/Inconscient
Humanités, Littérature, Philosophie, bac 2021

dissertation question ouverte ou fermée

Les questions ouvertes en français

Poser des questions ouvertes en français

Les questions ouvertes en français peuvent prendre de nombreuses formes. Pourtant, ce n’est pas très compliqué: il suffit de respecter quelques règles de formation très simples! Vous trouverez dans ce cours des bases théoriques, suivies d’illustrations et d’exercices pratiques.

Au premier semestre, nous avons vu comment poser des questions fermées en français. Vous pourrez retrouver  le cours ici .

Bref résumé sur les questions fermées

On se souvient qu’une question fermée est une question à laquelle on répond par “oui” ou “non”. Par exemple : “Est-ce qu’il fait beau aujourd’hui ?”. (Réponse : “oui” ou “non”)

On a vu qu’il y avait trois registres pour poser des questions :

  • Le registre familier (avec des amis proches) : “Il fait beau aujourd’hui ?”
  • Dans un registre courant (=normal) : “Est-ce qu’il fait beau aujourd’hui ?”
  • Le registre élevé ou soutenu (pour parler à un professeur, au Président de la République…) : “Fait-il beau aujourd’hui ?”

Dans tous les cas, l’intonation est montante pour marquer la question. L’intonation est particulièrement importante dans le cas des questions au registre familier, car seule l’intonation permet de distinguer une question (Il fait beau aujourd’hui ?) d’une affirmation (Il fait beau aujourd’hui.).

Les questions ouvertes en français – les questions ouvertes simples

Les questions ouvertes sont des questions dont la réponse est libre. Par exemple : “Qui est-ce ?” (Réponse : Thomas, Julie, mon oncle, le Père-Noël…)

Les mots interrogatifs dans les questions ouvertes simples

Les questions ouvertes simples commencent généralement par un mot interrogatif :

  • Qui  : questions sur une personne
  • Que  : question sur un objet ou une action. (“Que” devient “quoi” quand il est placé après le verbe.)
  • Comment  : question sur la manière, la façon, le moyen
  • Où  : question sur un lieu, un endroit
  • Pourquoi  : question sur une raison
  • Quand  : question sur le temps, sur un moment
  • Combien (de)  : question sur un nombre
  • Quel, quelle, quels, quelles  : question qui demande une réponse dans une liste définie ou dans un sous-ensemble.

Par exemple : Quelle est ta couleur préférée ? Quel étudiant est le plus attentif ? Quels pays font partie de l’union Européenne ? Quelles sont les fraises les plus rouges ? …

Les questions ouvertes en français – Construire des questions ouvertes simples

On peut également construire des questions ouvertes dans les trois registres :

Dans registre soutenu (1)  : mot interrogatif + verbe + pronom sujet. Par exemple, “Quand viens-tu ?”. Note :  On ajoute “-t-“ au cas où le verbe, terminé par un son « voyelle », est suivi d’un pronom qui commence par une voyelle. Par exemple, “Qu’y a-t-il ?”

Dans registre soutenu (2)  : mot interrogatif + nom sujet + verbe + pronom sujet. Par exemple, “Quand Adèle vient-elle ?”.

Note :  On ajoute “-t-“ au cas où le verbe, terminé par un son « voyelle », est suivi d’un pronom qui commence par une voyelle. Par exemple, “Où Adèle achète-t-elle le pain ?”

Dans le registre courant :  mot interrogatif + est-ce que + sujet + verbe. Par exemple : “Quand est-ce que tu viens ?”

Dans le registre familier :  sujet + verbe + mot interrogatif. Par exemple : “Tu viens quand ?”.

Dans tous les cas, l’intonation est montante pour marquer la question.

Exercice 1 – trouvez le mot interrogatif qui manque, dans la question

  • ____________ va-t-il ? – Il va plutôt bien, mais il est un peu fatigué.
  • ____________a préparé ce délicieux gâteau ? – C’est ma sœur qui l’a préparé.
  • ____________revenez-vous à Nanjing ? – Nous revenons à Nanjing cet après-midi.
  • ____________est-ce qu’elle n’a pas répondu à ma question ? – Elle n’a pas répondu parce qu’elle ne savait pas.
  • ____________ biscuits avez-vous eus pour le goûter ? – Nous avons eu deux biscuits chacun, pour le goûter.
  • ____________est ma brosse à dents ? – Dans la salle de bains !
  • ____________vois-tu quand tu fermes les yeux ? – Je vois la mer et le ciel bleu…
  • ____________est-ce que l’émission commence ? L’émission commence à 20h juste.

Exercice 1 – trouvez le mot interrogatif qui manque, dans la question – corrigé

  • Comment  va-t-il ? – Il va plutôt bien, mais il est un peu fatigué.
  • Qui  a préparé ce délicieux gâteau ? – C’est ma sœur qui l’a préparé.
  • Quand  revenez-vous à Nanjing ? – Nous revenons à Nanjing cet après-midi.
  • Pourquoi  est-ce qu’elle n’a pas répondu à ma question ? – Elle n’a pas répondu parce qu’elle ne savait pas.
  • Combien de  biscuits avez-vous eus pour le goûter ? – Nous avons eu deux biscuits chacun, pour le goûter.
  • Où  est ma brosse à dents ? – Dans la salle de bains !
  • Que  vois-tu quand tu fermes les yeux ? – Je vois la mer et le ciel bleu…
  • Quand  est-ce que l’émission commence ? L’émission commence a 20h juste.

Exercice 2 – Transcrivez la question dans les autres registres

Dans le registre soutenu : Comment s’appelle-t-il ? Au registre courant : ___________________________________ Registre familier : ___________________________________

Dans le registre soutenu : ___________________________________ Au registre courant : Pourquoi est-ce qu’elles sont venues ? Registre familier : ___________________________________

Dans le registre soutenu : ___________________________________ Au registre courant : ___________________________________ Registre familier : Tu vois qui ?

Dans le registre soutenu : Que fait-il ? Au registre courant : ___________________________________ Registre familier : ___________________________________

Dans le registre soutenu : ___________________________________ Au registre courant : Combien de bonbons est-ce qu’il y a ? Registre familier : ___________________________________

Dans le registre soutenu : ___________________________________ Au registre courant : ___________________________________ Registre familier : Elle achète le pain où ?

Dans le registre soutenu : Pourquoi le chat a-t-il regardé la souris ? Au registre courant : ___________________________________ Registre familier : ___________________________________

Dans le registre soutenu : ___________________________________ Au registre courant : Quand est-ce que vous avez emmené les enfants à la montagne ? Registre familier : ___________________________________

Exercice 2 – Transcrivez la question dans les autres registres – corrigé

Dans le registre soutenu : Comment s’appelle-t-il ? Au registre courant :  Comment est-ce qu’il s’appelle ? Registre familier :  Il s’appelle comment ?

Dans le registre soutenu :  Pourquoi sont-elles venues ? Au registre courant : Pourquoi est-ce qu’elles sont venues ? Registre familier :  Elles sont venues pourquoi ?

Dans le registre soutenu :  Qui vois-tu ? Au registre courant :  Qui est-ce que tu vois ? Registre familier : Tu vois qui ?

Dans le registre soutenu : Que fait-il ? Au registre courant :  Qu’est-ce qu’il fait ? Registre familier :  Il fait quoi ?

Dans le registre soutenu :  Combien de bonbons y a-t-il ? Au registre courant : Combien de bonbons est-ce qu’il y a ? Registre familier :  Il y a combien de bonbons ?

Dans le registre soutenu :  Où la cliente achète-t-elle le pain ? Au registre courant :  Où est-ce qu’elle achète le pain ? Registre familier : Elle achète le pain où ?

Dans le registre soutenu : Pourquoi le chat a-t-il regardé la souris ? Au registre courant :  Pourquoi est-ce que le chat a regardé la souris ? Registre familier :  Le chat a regardé la souris pourquoi ?

Dans le registre soutenu :  Quand avez-vous emmené les enfants à la montagne ? Au registre courant : Quand est-ce que vous avez emmené les enfants à la montagne ? Registre familier :  Vous avez emmené les enfants à la montagne quand ?

Exercice 3 – Trouvez la question qui correspond au mot souligné

  • Ma sœur a huit ans.
  • Mon oncle et ma tante arriveront à Paris demain.
  • Deux étudiants ont eu une excellente note à leur examen.
  • Les experts ont découvert une magnifique peinture de Leonard de Vinci.
  • Viens nous retrouver demain à la piscine municipale.
  • Le jeudi, à neuf heures, les élèves vont prendre le bus scolaire pour aller à Shanghai.
  • Le jeune garçon, qui avait perdu son pull et son IPad, les a heureusement retrouvés.
  • Solène a eu un bonbon parce qu’elle avait été très gentille.

Exercice 3 – Trouvez la question qui correspond au mot souligné – corrigé

  • Ma sœur a huit ans.  Quel âge a ta sœur ?
  • Mon oncle et ma tante arriveront à Paris demain.  Quand est-ce que ton oncle et ta tante arriveront à Paris ?
  • Deux étudiants ont eu une excellente note à leur examen.  Combien d’étudiants ont eu une excellente note à leur examen ?
  • Les experts ont découvert une magnifique peinture de Leonard de Vinci.  Qu’est-ce que les experts ont découvert ?
  • Viens nous retrouver demain à la piscine municipale.  Où dois-je venir vous retrouver ?
  • Le jeudi, à neuf heures, les élèves vont prendre le bus scolaire pour aller à Shanghai.  Où vont aller les élèves qui prennent le bus scolaire, jeudi, à 9h ?
  • Le jeune garçon, qui avait perdu son pull et son IPad, les a heureusement retrouvés.  Le jeune garçon avait perdu quoi ?
  • Solène a eu un bonbon parce qu’elle avait été très gentille.  Pourquoi est-ce que Solène a eu un bonbon ?

Les questions ouvertes en français – Les questions ouvertes complexes

Les questions ouvertes complexes se construisent avec une préposition suivie d’un mot interrogatif, par exemple :

  • A quelle heure… ?
  • D’où… ?
  • Par où… ?
  • Jusqu’à quand… ? Jusqu’à quelle heure… ?
  • Avec qui… ?
  • A partir de quand… ?
  • Depuis quand… ?

Le choix de la préposition se fait en fonction de la préposition attendue, dans la réponse :

  • A quelle heure… ? => à XXX heure [nombre]
  • D’où… ? => de XXX [lieu]
  • Par où… ? => par XXX [lieu]
  • Jusqu’à quand ? => jusqu’à XXX [heure/temps]
  • Avec qui… ? => avec XXX [personnes]
  • A partir de quand… ? => à partir de XXX [heure/temps]
  • Depuis quand… ? => depuis XXX [heure/temps]

Les questions ouvertes en français – Construction des questions ouvertes complexes

La construction des questions ouvertes complexes se fait sur le même modèle que les questions ouvertes simples, avec l’ajout de la préposition, avant le mot interrogatif.

On peut construire des questions ouvertes complexes dans les trois registres :

  • Exemple – Registre soutenu (1) : Depuis quand êtes-vous en vacances ?
  • Par exemple – Registre soutenu (2) : Depuis quand la famille Dupont est-elle en vacances ?
  • Exemple – Registre courant : Depuis quand est-ce que vous êtes en vacances ?
  • Par exemple – Registre familier : Vous êtes en vacances depuis quand ?

Exercice – Trouvez la question qui correspond au mot souligné, en variant le registre

  • Pour aller à la banque, il faut passer par l’avenue de la République.
  • Elle vient du Brésil.
  • Je voudrais prendre rendez-vous avec le directeur de l’école s’il vous plait.
  • Vous pouvez rester ici jusqu’à demain si vous voulez.
  • L’examen commencera jeudi à 9h.
  • Je viens de téléphoner à ma sœur pendant plus d’une heure.
  • Le parapluie de Madame Dupont est sur la table de la cuisine.
  • Nous serons en vacances à partir du mois de juin.

Exercice – corrigé – Trouvez la question qui correspond au mot souligné, en variant le registre

  • Par où faut-il passer pour aller à la banque ?
  • D’où vient-elle ?
  • Vous voulez prendre rendez-vous avec qui ?
  • Jusqu’à quand est-ce que nous pouvons rester ?
  • A quelle heure l’examen commencera-t-il ?
  • Tu viens de téléphoner à qui pendant plus d’une heure ?
  • Le parapluie de qui est sur la table ?
  • A partir de quand serons-nous en vacances ?

Laisser un commentaire Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site Internet

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

  • Formation management
  • Formation RH
  • News management

Accueil

Le questionnement et la reformulation

Rappelez-vous il ne faut poser qu’une seule question à la fois … ne pas couper la parole … ne pas préparer sa réponse ou une prochaine question lorsque votre collaborateur s’exprime ... lors de la préparation de l’entretien, identifier quelques questions incontournables (5 à 10) mais évitez de tomber dans le piège de lister trop de questions, ce qui aurait pour effet de limiter votre écoute active., les différents types de question.

Le questionnement et la reformulation

Les questions ouvertes

Les questions d'approfondissement, les questions fermées, les questions inductives, la reformulation, exemples de reformulation, nous contacter, la fixation des objectifs smart, la rédaction d'un objectif, le processus de pilotage, la carte n'est pas le territoire ... , les objectifs en formation, la conduite des entretiens managériaux, le manager négociateur est toujours accompagné de batna et mesore , la délégation, les objectifs de l'entretien annuel, la proxémie, management : du plan d’actions à l’atteinte des objectifs, l'approche processus, les positions de vie, quelles sanctions si l'entretien professionnel n'est pas réalisé , management rh : la sanction disciplinaire, accompagner le changement : repères, les différents types d'entretien, l'étymologie du manager et du management, management : définir des plans d'actions pour atteindre les objectifs.

  • Mentions légales
  • Nous contacter RH
  • Projet sur mesure
  • Dossier entretien annuel
  • Qui sommes-nous ?

Présentation du produit

La plateforme SurveyMonkey est conçue pour répondre à tous les cas d’usage. Découvrez tout ce que notre solution peut vous apporter.

SurveyMonkey

Collectez vos infos avec l’aide du leader mondial des logiciels de sondage.

Intégrations

Intégrez SurveyMonkey à plus de 100 applications.

Formulaires SurveyMonkey

Collectez infos et paiements sur des formulaires en ligne.

SurveyMonkey Genius

Créez des sondages plus efficaces et obtenez des insights grâce à l'IA.

Solutions d’études de marché

Des solutions qui répondent à tous vos besoins d’études de marché.

Technologie

Fonction publique, services financiers, voir plus de secteurs, expérience client, ressources humaines, voir plus de rôles, cas d’utilisation, sondages d’opinion en ligne, formulaires, feedback des employés, feedback post-événement, satisfaction client, voir plus de cas.

Nous contacter

Net Promoter Score

Mesurez la satisfaction de vos clients et leur fidélité à votre marque.

Transformez vos clients en ambassadeurs de votre marque.

Feedback sur un site Web

Collectez des données pour améliorer l’expérience utilisateur.

Coordonnées

Collectez les coordonnées de prospects, d’invités, etc.

Inscriptions à un événement

Collectez les réponses à votre prochain événement.

Découvrez les attentes des participants pour votre prochain événement.

Engagement des employés

Renforcez l’engagement de vos employés et améliorez leurs performances.

Feedback de réunion

Sondez les participants pour créer des réunions de plus en plus productives.

Évaluation à 360 degrés

Améliorez les performances de vos employés grâce au feedback.

Évaluation des cours

Améliorez le contenu ou la présentation de vos cours.

Évaluation de professeur d’université

Découvrez ce que vos étudiants pensent de leurs enseignants.

Test de produits

Découvrez ce que vos clients pensent de vos idées de produits.

Voir tous les modèles

Centre de ressources.

Découvrez nos bonnes pratiques concernant les sondages.

Blog - Exploitez votre curiosité

Pour tout savoir sur les sondages et le feedback.

Centre d'aide

Guides et conseils sur l’utilisation de SurveyMonkey.

Les plus grandes marquent boostent leur croissance avec SurveyMonkey.

Tout savoir sur les questions ouvertes et fermées

Utilisez les questions ouvertes et fermées à bon escient afin d’obtenir des informations stratégiques.

Savoir utiliser à bon escient les questions ouvertes et fermées est un point essentiel pour créer des sondages en ligne de qualité.

Avant de décrire l’utilité de ces deux types de questions, commençons par voir ce qui les distingue.

Une question fermée demande aux participants d’effectuer un ou plusieurs choix parmi des réponses prédéfinies. À l’inverse, une question ouverte demande aux participants de rédiger une réponse en utilisant leurs propres termes.

Voyons plus en détail ces deux types de questions. Nous allons analyser leurs avantages et inconvénients et vous expliquer dans quelles situations les utiliser. C’est parti !

Questions fermées

Choix multiple , menu déroulant , cases à cocher ou classement  : les questions fermées se déclinent sous de nombreuses formes. Toutes ont un point commun : elles invitent les participants à faire un choix parmi une liste d’options prédéfinies. Ils ne peuvent donc pas répondre avec leurs propres mots. Une question fermée, c’est comme si vous deviez choisir entre pâtes et pizza pour le menu de ce soir. Avec une question ouverte, la question aurait été : « Que souhaitez-vous manger pour le dîner ? ».

Posez des questions fermées dans les cas suivants :

  • Votre population cible est peu enthousiasmée par votre sondage
  • Vous avez besoin de données quantifiables
  • Vous souhaitez classer les participants par catégories

1. Votre population cible est peu enthousiasmée par votre sondage

Il est plus simple de répondre à une question fermée qu’à une question ouverte, pour une raison très simple : toutes les réponses possibles sont déjà proposées. Les participants ont moins à réfléchir. Ils n’ont pas à trouver eux-mêmes la réponse, il leur suffit de faire un choix.

Si les personnes que vous interrogez ne sont pas particulièrement enthousiastes par rapport à votre sondage, mieux vaut opter pour des questions fermées. Vous obtiendrez un taux de réponse plus élevé.

2. Vous avez besoin de données quantifiables

Si vous avez besoin de données statistiquement significatives, optez pour des questions fermées. Dans notre exemple précédent, la question fermée peut nous fournir des statistiques telles que : 70 % des participants veulent manger des pâtes pour le dîner, tandis que 30 % préfèrent manger une pizza.

Les questions fermées sont conçues pour générer des données facilement quantifiables. Elles sont particulièrement utiles pour mettre en évidence la signification statistique des résultats d’un sondage. De plus, les informations obtenues à partir de ce type de questions permettent de classer les participants en différents groupes selon leur choix de réponse.

3. Vous souhaitez classer les participants par catégories

Les questions fermées vous permettent de réaliser (à plus ou moins grande échelle) des études démographiques.

Imaginons que le directeur d’un magasin de vêtements de marque pense que certaines catégories de personnes sont plus susceptibles de venir dans son magasin et d’acheter ses produits. Pour savoir quelle est sa population cible idéale, il pourrait interroger toutes les personnes ayant visité sa boutique à l’aide d’un sondage. Les questions fermées sont parfaites pour connaître l’âge, le genre, la profession et d’autres données démographiques pertinentes. Il peut aussi être intéressant de poser des questions sur la fréquence de visite ou le budget consacré à l’achat de vêtements. Avec des questions fermées, le directeur du magasin pourrait quantifier les réponses et définir le profil type de ses clients. Peut-être que ses clients les plus assidus sont des étudiants âgés de 18 à 25 ans. Cette information l’aidera à élaborer un plan d’action pour mieux satisfaire cette catégorie en particulier, ou bien tenter de cibler un autre public.

Le principal inconvénient des questions fermées est qu’elles nécessitent d’avoir une idée claire du ou des sujets à aborder. Il faudra aussi réfléchir à la manière dont les questions vont s’imbriquer dans la problématique globale du sondage. Autrement, les questions ne comporteront pas suffisamment de choix de réponse pour les participants, ou bien des choix qui ne reflètent pas correctement leurs opinions. Dans ce cas, les informations recueillies risquent d’être erronées.

Envoyez votre sondage à différents groupes de participants avec notre panel Audience en ligne .

Prenons un exemple. Vous posez la question suivante : « Allez-vous au travail à pied, en voiture ou en bus ? ». En réalité, vous excluez des réponses comme le covoiturage, le vélo ou d’autres moyens de transport. Dans ce cas, il aurait mieux valu poser une question ouverte : « Comment vous-rendez vous au travail ? ». Ainsi, vous recevrez toutes les réponses possibles, au lieu de limiter le choix à une liste d’options prédéfinies.

Questions ouvertes

Les questions ouvertes  favorisent par nature l’exploration et la subjectivité. Elles fournissent des données qualitatives et détaillées qui peuvent être très utiles. Elles permettent aux enquêteurs de recueillir des avis concernant des sujets qu’ils ne maîtrisent pas nécessairement. Toutefois, de par leur caractère qualitatif, ces questions ne sont pas statistiquement significatives, une condition parfois nécessaire pour effectuer des recherches approfondies.

Les questions ouvertes sont idéales dans différents cas de figure :

  • Entretiens d’experts
  • Études auprès de populations restreintes
  • Recherches préliminaires
  • « Exutoire » pour les participants

1. Entretiens d’experts

Étant donné qu’elles permettent aux participants de s’exprimer librement, les questions ouvertes sont idéales pour recueillir des informations auprès de spécialistes, dans des domaines que maîtrise mal le créateur du sondage. Par exemple, si vous souhaitez vous informer sur la Chine médiévale (sujet qui vous est inconnu, au moins pour notre exemple), vous pouvez concevoir un sondage destiné à un groupe d’historiens spécialisés sur ce sujet. Proposez alors de nombreuses questions ouvertes, qui seront autant d’occasions de recueillir de précieuses informations.

2. Enquêtes auprès de populations restreintes

Les questions ouvertes sont utiles dans les sondages ciblant de petits groupes de personnes. En effet, dans ce cas vous n’aurez pas besoin d’analyse statistique complexe. Et la nature qualitative des questions ouvertes vous donnera des informations détaillées. Dans ce cas, le groupe doit être suffisamment restreint pour permettre au concepteur du sondage de lire chaque réponse, et d’y réfléchir. Prenons l’exemple d’un responsable qui souhaite évaluer les performances de son équipe, composée de six employés. Il obtiendra des résultats plus probants avec des questions ouvertes, permettant aux participants de s’exprimer librement, qu’avec des questions fermées qui limiteront les réponses.

3. Recherches préliminaires

Comme évoqué dans la section concernant les questions fermées, une recherche concluante commence généralement par des recherches préliminaires, afin de délimiter un sujet et d’en définir la structure. Les questions ouvertes vous aideront à découvrir une diversité d’opinions et de comportements parfois insoupçonnée au sein de la population sondée. Ce type de questions est donc extrêmement utile pour recueillir des informations dans l’optique d’une étude quantitative plus approfondie.

4. « Exutoire » pour les participants

Quelle que soit la taille du sondage, il peut être judicieux de le terminer par une question ouverte, avec une zone de commentaire en texte libre. Cela est particulièrement indiqué pour les sondages avec des questions fermées sur les attitudes, les opinions ou les comportements des participants. Les questions fermées les empêchent d’exprimer des interrogations ou des problématiques dont ils auraient souhaité vous faire part. En ajoutant une zone de commentaires, vous offrez un « exutoire » aux participants. Vous leur donnez ainsi la considération qu’ils méritent pour avoir pris le temps de répondre à votre questionnaire.

Toutefois, les questions ouvertes ont aussi leurs inconvénients. Même si les réponses obtenues sont plus riches qualitativement, les efforts à fournir pour traiter ces informations sont parfois considérables. C’est pourquoi les questions ouvertes sont mieux adaptées aux groupes de population restreints. Les questions ouvertes ne peuvent pas être utilisées pour obtenir des données statistiquement significatives, dans la mesure où chaque réponse représente une opinion unique.

Vous souhaitez utiliser des questions ouvertes et fermées dans vos sondages ? Consultez les modèles de sondages conçus par nos experts . Ces modèles couvrent énormément de sujets différents, de la satisfaction client jusqu’à des tests de concepts ou de messages publicitaires.

Autres ressources à votre disposition

Répertoire des kits d'outils

Répertoire des kits d'outils

Tirez le meilleur parti du feedback dans un métier ou un secteur d'activité précis grâce à nos kits d'outils spécialisés.

Découvrez les fonctionnalités SurveyMonkey Entreprise

Découvrez les fonctionnalités SurveyMonkey Entreprise

Avec SurveyMonkey Entreprise, gérez le feedback et intégrez vos données à d’autres applications tout en garantissant leur sécurité et confidentialité.

De grandes marques boostent leur croissance avec SurveyMonkey

De grandes marques boostent leur croissance avec SurveyMonkey

De grandes marques utilisent SurveyMonkey pour améliorer leurs produits et leur expérience client, et booster leur croissance. Rejoignez-les !

Des informations clés pour votre stratégie de marque

Des informations clés pour votre stratégie de marque

Gérez la santé de votre marque pour booster ses performances. Inscrivez-vous gratuitement et essayez nos sondages de suivi de la marque.

Créez des sondages et recueillez des informations stratégiques

Communauté :.

Développeurs

Répertoire d'applications

Vision et mission

SurveyMonkey Together

Diversité, équité et inclusion

Nos bureaux

Mentions légales

Plan du site

Inscrivez-vous

Politiques :

Conditions d’utilisation

Avis de confidentialité

Avis de confidentialité - Californie

Politique relative à l'usage acceptable

Déclaration de sécurité

Conformité au RGPD (Règlement général sur la protection des données)

Abonnement aux emails

Accessibilité

Avis relatif aux cookies

Cas d'utilisation :

Sondages d'opinion en ligne

Sondages Facebook

Modèle de sondage

Sondages de planification

Google Forms ou SurveyMonkey

Évaluations de satisfaction des employés

Modèles de sondages gratuits

Sondages sur mobiles

Comment améliorer le service client

Signification statistique des tests AB

Calculatrice NPS

Modèles de questionnaires

Sondage événementiel

Calculatrice de taille d'échantillon

Comment rédiger des sondages efficaces

Échelle de Likeret

Analyse des sondages

Feedback à 360 degrés

Sondages pour l'enseignement

Questions de sondages

Questions d'enquête de satisfaction de la clientèle

Questions de type D'accord/Pas d'accord

Créer un sondage

Quiz en ligne

Recherche qualitative et quantitative

Sondage sur la clientèle

Sondages d'études de marché

Sondage NPS

Bonnes pratiques pour concevoir des sondages

Calculatrice de marge d'erreur

Questionnaire

Questions démographiques

Sondage de formation

Sondage hors ligne

Modèle d'évaluation à 360 degrés

La méthode de l’essai (séries techno)

Tu passes le bac de français ? CLIQUE ICI et deviens membre de commentairecompose.fr ! Tu accèderas gratuitement à tout le contenu du site et à mes meilleures astuces en vidéo.

dissertation question ouverte ou fermée

Tu le sais, l’un des exercices proposé à l’écrit du bac de français pour les séries technologiques est la contraction de texte suivie d’un essai .

Nous avons vu en détail la méthode de la contraction de texte ici .

Penchons-nous maintenant sur la deuxième partie de cet exercice : l’essai .

1 – Qu’attend-on de moi dans un essai ?

L’essai est un exercice souvent redouté car il faut y exprimer un point de vue personnel et construit .

Pourtant, les exigences de l’essai au baccalauréat sont tout à fait accessibles.

Voici exactement ce qu’on attend de toi dans cet exercice :

A – Une réponse claire, structurée et argumentée à la question

L’essai est un exercice argumentatif : tu dois convaincre le correcteur de la pertinence de ta réponse en avançant des arguments illustrés par des exemples .

Là où les choses se corsent, c’est que tu ne vas généralement pas argumenter uniquement pour défendre ton point de vue sur la question.

Tu vas souvent envisager d’autres points de vue , et leur trouver, à eux aussi, des arguments et des exemples.

Nous allons voir dans un instant comment réaliser cela dans un plan en deux ou trois parties.

B – Des exemples précis et pertinents

Dans un essai, chaque argument est illustré par un ou plusieurs exemples .

Ces exemples peuvent être tirés de ta culture générale (actualité, cinéma, histoire…), mais il est essentiel, au bac de français, de te référer également à des œuvres ou textes littéraires pour illustrer tes arguments.

Je t’entends déjà pousser des cris d’orfraie : « Des textes littéraires ? Mais je n’en connais paaaaas ! ».

Du calme. Si tu as passé tes dernières années au collège et au lycée, je t’assure que tu as davantage de culture littéraire que tu ne l’imagines.

Tu peux en effet mobiliser dans ton essai :

  • Le texte à contracter
  • L’œuvre intégrale au programme
  • Les extraits d’œuvres proposés par ton enseignant dans le cadre du parcours
  • La lecture cursive que tu as étudiée pour cet objet d’étude
  • Des œuvres ou extraits étudiés au collège ou au lycée.

Cela n’a rien d’impossible. Pour y parvenir, dresse l’inventaire de ta culture littéraire en faisant la liste des textes que tu connais et entraîne-toi toute l’année à mobiliser cet inventaire.

C – Une connaissance de l’œuvre au programme et son parcours associé

L’essai a toujours un rapport avec l’œuvre étudiée dans le cadre de l’objet d’étude « Littérature d’idées » et son parcours .

La raison est simple : l’œuvre lue doit te servir de support pour répondre à la question.

Autant dire que tu dois connaître suffisamment cette œuvre pour t’y référer de façon précise.

Pour cela, lis-la deux ou trois fois et réalise une fiche approfondie sur le parcours .

Je te conseille même de sélectionner une quinzaine de citations clés issues de cette œuvre : elles apporteront matière et précision à ton essai.

Rappel : Le jour du bac, trois sujets de contraction de texte suivie d’un essai seront proposés : un pour chacune des trois œuvres au programme de l’objet d’étude « Littérature d’idées ».  Tu es donc certain(e) de pouvoir traiter un sujet qui correspond à l’œuvre que tu as étudiée dans l’année.

Par exemple, cette année, trois sujets de contraction suivie d’un essai seront proposés : un sujet sur Gargantua de Rabelais , un sujet sur le livre XI des Caractères de La Bruyère et un autre sur La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouges . Tu pourras donc choisir le sujet qui correspond à l’œuvre étudiée dans l’année avec ton professeur.

D – Une rédaction dans une langue correcte

Eh oui, l’essai est un travail d’ expression écrite  ! Il vise à vérifier que tu sais t’exprimer dans une langue claire, précise et correcte.

Le jury va être particulièrement attentif à :

  • La précision et la richesse de ton vocabulaire
  • La syntaxe de tes phrases
  • L’orthographe
  • La mise en page et le respect des conventions typographiques

Prends l’habitude de te relire régulièrement, d’améliorer tes phrases et d’enrichir ton vocabulaire.

2 – Comment trouver un plan pour mon essai ?

Tu as souvent entendu parler des différents types de plans : dialectique, thématique, notionnel…

Mais comment savoir quel plan se prête le mieux pour ton essai ?

Il existe un test imparable : celui de la question ouverte ou fermée qui te permet de savoir si tu dois t’orienter vers un plan thématique ou dialectique.

Je t’explique tout :

A –  Le plan dialectique

C’est le fameux plan thèse / antithèse auquel on peut éventuellement rajouter une troisième partie, la synthèse.

Ce type de plan est fréquent mais attention : il ne fonctionne pas pour tous les sujets !

Un plan dialectique (thèse/antithèse) permet de répondre aux questions fermées , c’est à dire aux questions auxquelles tu peux répondre par oui ou par non.

Dans un monde régi par la vitesse, l’immédiateté et le divertissement, l’école peut-elle encore accomplir ses missions ?

Ta réponse spontanée va forcément commencer par oui ou par non :

Oui, l’école peut encore accomplir ses missions

Non, l’école ne peut plus accomplir ses missions correctement

Prenons un autre exemple.

Selon vous, l’esprit des Lumières est-il toujours d’actualité ?

Ta réponse spontanée va forcément commencer par oui ou par non.

Oui, l’esprit des Lumières est toujours d’actualité.

Non, l’esprit des Lumières n’est plus d’actualité

Il s’agit donc d’une question fermée qui appelle un plan dialectique .

B – Le plan thématique ou notionnel

Le sujet d’essai correspond parfois à une question ouverte, c’est à dire une question à laquelle on ne peut pas répondre par oui ou non .

Par exemple, si je te demande : «  Quels sont, selon vous, les buts poursuivis par l’école ?  », il est impossible de répondre par oui ou par non.

Cette question est donc ouverte et appelle un plan thématique (appelé également plan notionnel).

Comment trouver des réponses à ce type de question ?

Il n’y a pas d’échappatoire : il faut formuler toi-même plusieurs réponses possibles.

Par exemple :

À la question «  Quels sont, selon vous, les buts poursuivis par l’école ?  », on peut imaginer différentes réponses : • La transmission de connaissances • L’apprentissage de la vie en société • La transmission de valeurs communes • L’éveil à l’esprit critique • L’apprentissage de la liberté d’expression

Pour l’instant, je me suis contentée de jeter quelques réponses possibles sur le papier.

Si ces réponses te paraissent compliquées, ne t’inquiète pas : le texte à contracter te fournit toujours des pistes précieuses pour trouver des arguments pour ton essai.

Ces réponses sont à approfondir, mais on peut déjà imaginer que certaines d’entre elles constitueront les grandes parties de mon essai.

C’est ainsi qu’on réalise un plan thématique !

3 – Comment réussir mon plan (dialectique ou thématique) ?

Une fois que tu as trouvé le type de plan adéquat pour ton sujet, il faut approfondir ce plan , et le dérouler, de façon organisée et logique.

Comment faire ?

Je te donne mes astuces dans mon livre « Réussis ton bac de français » (un livre que j’ai spécialement conçu pour les élèves en séries technologiques !)

livre amélie vioux pour les séries technologiques

Tu trouveras également dans ce livre mes corrigés expliqués pas-à-pas .

Lire quelques corrigés est crucial pour apprendre à déjouer les pièges en fonction du type de plan.

5 – Comment trouver des arguments et des exemples pour un essai ?

Tout d’abord, assure-toi de distinguer les arguments et les exemples.

Les arguments sont les affirmations que tu utilises pour appuyer ton idée principale.

I – Notre société ne favorise pas l’exercice de l’esprit critique (c’est mon idée principale) …

A – …Car la désinformation et les manipulations sont légion (argument n°1)

B – …Car notre société encourage l’immédiateté, la rapidité, les réactions à vif (argument n°2)

Comme tu le vois, les arguments sont des affirmations qui restent abstraites .

C’est pourquoi il faut les illustrer par un ou plusieurs exemples .

Un exemple, c’est un fait concret qui illustre ton argument.

Argument : La désinformation est fréquente dans notre société.

Exemple : les « fake news » sont de fausses informations diffusées dans le but de manipuler l’opinion. Ces informations fallacieuses, non vérifiées par des méthodes d’investigation sérieuses, sont colportées très rapidement grâce aux réseaux sociaux.

Argument : Nous ne sommes pas à l’abri de manipulations.

Exemple n°1 : Dans L e Malade imaginaire , Molière met en scène des médecins charlatans qui utilisent des discours savants pour impressionner Argan et lui soutirer de l’argent.

Exemple n°2 : Dans Knock de Jules romain, Knock, un médecin peu scrupuleux, parvient à faire croire aux habitants d’un village qu’ils sont tous malades. Jules Romain montre que la peur peut être utilisée comme arme de manipulation.

Arguments et exemples sont indissociables .

Ce sont comme les deux faces d’une même pièce : l’une ne va pas sans l’autre.

Pour être certain d’avoir un exemple en face de chaque argument, je te conseille, au brouillon, de réaliser un tableau à deux colonnes :

Ce tableau à deux colonnes est la base de ton brouillon. Le remplir constitue l’ étape la plus importante de ton travail.

Maintenant, une question essentielle se pose :

Comment trouver suffisamment d’arguments et d’exemples ?

Il n’y a qu’une méthode : passe en revue toutes les ressources à ta disposition :

A – Le texte à contracter

Le texte à contracter est à utiliser dans ton essai :

1 – Il contient forcément un ou plusieurs arguments que tu peux reprendre

2 – Certains passages peuvent servir d’exemple , pour illustrer un argument

B – L’œuvre intégrale au programme et les textes étudiés en classe dans le cadre du parcours

Le sujet de l’essai est également en rapport avec l’œuvre intégrale et son parcours étudié dans l’objet d’étude « Littérature d’idées ».

Par exemple, si tu as étudié Gargantua de Rabelais avec le parcours « La bonne éducation », tu es certain que l’essai portera sur le thème de l’éducation.

À toi d’être malin !

Mobilise des arguments et des exemples issus de l’œuvre intégrale ( Gargantua ) et des extraits vus en classe dans le cadre du parcours (les textes distribués par ton enseignant et ceux étudiés lors des bacs blancs).

Ces textes constituent l’essentiel de ta banque d’exemples sur le thème du parcours.

Efforce-toi de les utiliser : c’est un attendu clé de l’épreuve.

C – Ta culture personnelle et l’actualité

Dans un essai, tu n’es pas obligé de recourir uniquement à des exemples littéraires.

Tu peux puiser des arguments et exemples dans ta culture personnelle ou dans l’actualité.

Par exemple, tu as certainement entendu parler du phénomène des « fake news », ces fausses informations qui sont volontairement créées pour manipuler l’opinion publique.

Eh bien, il s’agit d’un exemple tiré de l’actualité, de ta culture personnelle. Tu peux tout à fait l’utiliser.

Il ne faut donc pas te raidir d’effroi quand j’évoque ta « culture personnelle ». Nous avons tous acquis des connaissances sur le monde dont les éléments peuvent servir dans un essai.

6 – Comment rédiger l’introduction, le développement et la conclusion de mon essai ?

Ton essai doit contenir une introduction, un développement et une conclusion.

Ces trois étapes sont INDISPENSABLES . Elles sont attendues par le correcteur et l’absence de l’une d’entre elles te pénaliserait.

Voyons ensemble comment réussir ces trois étapes :

A – L’introduction

Son but est d’envoyer d’entrée de jeu un message positif à ton correcteur .

Elle doit simplement être rédigée en un seul paragraphe et contenir trois étapes :

Étape 1 – L’amorce ou accroche

Étape 2 – La présentation du sujet, et éventuellement la définition des termes clés du sujet

Étape 3 – L’annonce de plan

Par exemple :

Dans son article « Ce n’est pas la panacée ! », Sébastian Dieguez souligne la facilité avec laquelle chacun peut, sous couvert de sérieux et d’argumentation, se parer d’esprit critique, pour s’enfermer en réalité dans ses propres certitudes. (Accroche tirée du texte à contracter.) L’esprit critique consiste à interroger la valeur et l’origine des informations et assertions auxquelles nous sommes confrontés. (Définition de terme clé du sujet : l’esprit critique.) Pourquoi est-il donc si difficile d’éduquer à l’esprit critique ? Quels sont les obstacles à l’exercice de l’esprit critique ? Comment en faire bon usage ? (J’énonce le sujet dans son intégralité, comme si le correcteur ne l’avait jamais lu.) Après avoir vu les raisons pour lesquelles notre société contemporaine rend difficile l’exercice de l’esprit critique, nous nous interrogerons sur les qualités requises pour développer cette attitude intellectuelle. (Annonce du plan)

B – Le développement

Ton développement est composé de deux ou trois grandes parties.

Dans l’exemple ci-dessus, j’ai annoncé dans mon introduction un plan en deux parties :

I – Notre société contemporaine rend difficile l’exercice de l’esprit critique

II – L’esprit critique exige rigueur et honnêteté intellectuelle

Chacune de ces parties doit être étayée par au moins deux sous-parties, c’est-à-dire deux arguments qui viennent justifier ton idée principale.

I – Notre société contemporaine rend difficile l’exercice de l’esprit critique…

A – …Car la multiplication des informations rend difficile l’exercice de l’esprit critique

B – …Car la culture de l’immédiateté ne favorise pas le temps de la réflexion

Je propose ici deux sous-parties (A et B) pour appuyer ma grande partie (I) « Notre société contemporaine rend difficile l’exercice de l’esprit critique ».

Chaque sous-partie formera un paragraphe .

Voici un exemple de paragraphe argumenté pour un essai :

L’ère numérique s’accompagne d’une multiplication des informations dont les sources, pas toujours identifiables, nuisent à l’exercice de l’esprit critique qui nécessite de décrypter le vrai du faux (J’ai énoncé mon argument) .   C’est ainsi que les « fake news », ces informations fallacieuses créées par leurs auteurs pour manipuler l’opinion publique, sont devenues depuis quelques années un véritable problème de société (J’ai donné un exemple) . Il faut rappeler que les « fake news » existent depuis bien longtemps – on parlait autrefois de rumeurs ou de légendes urbaines – mais elles trouvent dans notre société actuelle un terreau fertile car les réseaux sociaux permettent de les créer et les colporter à une vitesse sans précédent. Ces fausses informations, dont le but est de manipuler l’opinion publique, paralysent l’esprit critique et doivent appeler à notre vigilance. (J’ai développé mon argument et mon exemple) .

C – La conclusion

Son but est de donner une réponse ferme et définitive à la question .

Pour cela, il te faut suivre deux étapes simples :

1 – Rappelle les étapes de ton développement

Dans la mesure du possible, ne répète pas ton annonce de plan à l’identique. Utilise des synonymes pour résumer l’essentiel de ton raisonnement.

2 – Fais une ouverture

L’ouverture est une phrase qui élargit la réflexion sur une perspective plus générale . C’est un moyen de montrer que la discussion pourrait se prolonger.

Pour l’essai, je te conseille d’appliquer une astuce toute simple :

Ouvre sur l’œuvre intégrale au programme ou sur la lecture cursive effectuée dans le cadre du programme.

En effet, le sujet de l’essai entretient un lien étroit avec l’œuvre intégrale au programme. Le plus simple est donc d’ouvrir sur cette œuvre.

Voici un exemple de conclusion pour le sujet : Pourquoi est-il si difficile d’éduquer à l’esprit critique ?

Exemple de conclusion :

Nous avons vu que l’esprit critique est difficile à enseigner. Le culte de la vitesse dans notre société, et, à l’échelle individuelle, la mauvaise foi et l’envie d’avoir toujours raison, entravent les efforts et l’honnêteté intellectuelle nécessaires à l’exercice de l’esprit critique. (Je récapitule les jalons de mon raisonnement et donne ma réponse finale ferme et définitive) Rabelais souhaitait d’ailleurs que le maître forme son élève à l’esprit critique. Car si les connaissances à acquérir par le jeune géant restent livresques, le précepteur reste avant tout un guide chargé d’éduquer son élève à l’esprit critique. (ouverture sur l’œuvre intégrale)

Exemples de contraction de texte suivie d’un essai :

Retrouve plusieurs exemples et corrigés de contraction de texte suivie d’un essai dans mon ouvrage « Réussis ton bac de français » spécial séries technologiques :

Tu prépares le bac de français ? Regarde aussi :

  • La méthode de la contraction de texte
  • La méthode du commentaire
  • La méthode de la dissertation
  • L’écrit de l’ancien bac de français (avant 2020)

Print Friendly, PDF & Email

Les 3 vidéos préférées des élèves :

  • La technique INCONTOURNABLE pour faire décoller tes notes en commentaire [vidéo]
  • Quel sujet choisir au bac de français ? [vidéo]
  • Comment trouver un plan de dissertation ? [vidéo]

Tu entres en Première ?

Commande ton livre 2024 en cliquant ici ⇓.

dissertation question ouverte ou fermée

Qui suis-je ?

' src=

Amélie Vioux

Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re).

Sur mon site, tu trouveras des analyses, cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines.

Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 12 ans.

Tu peux également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de français 2024 aux éditions Hachette.

J'ai également publié une version de ce livre pour les séries technologiques ici.

Laisse un commentaire ! X

Merci de laisser un commentaire ! Pour des raisons pédagogiques et pour m'aider à mieux comprendre ton message, il est important de soigner la rédaction de ton commentaire. Vérifie notamment l'orthographe, la syntaxe, les accents, la ponctuation, les majuscules ! Les commentaires qui ne sont pas soignés ne sont pas publiés.

Site internet

IMAGES

  1. Questions OUVERTES et question FERMÉES

    dissertation question ouverte ou fermée

  2. Question fermée exemple et définition pour poser une bonne question

    dissertation question ouverte ou fermée

  3. Question fermée exemple et définition pour poser une bonne question

    dissertation question ouverte ou fermée

  4. L'Interrogation

    dissertation question ouverte ou fermée

  5. Question fermée. Question Ouverte. Advanced level by BeSmart Zoom Learning

    dissertation question ouverte ou fermée

  6. Rédaction scientifique_Partie 3

    dissertation question ouverte ou fermée

VIDEO

  1. SUJET DISSERTATION BAC 👹

  2. Idées reçues sur la dissertation

  3. FRANÇAIS : EXEMPLE DE SUJET DE DISSERTATION TRAITÉ

  4. Concours: Dissertation Histo-géo

  5. DISSERTATION CORRIGÉE : INTRODUCTION ET 1ere PARTIE

  6. Dissertation : stratégie de questionnement après la lecture

COMMENTS

  1. Plan de dissertation : la méthode pour le bac de français

    Les sujets de dissertation ne correspondent pas toujours à des questions fermées, auxquelles on peut répondre par oui ou par non. Le libellé du sujet appelle parfois à une réponse ouverte. Par exemple, si je te demande « Quelles sont les fonctions de la poésie ? », il t'est impossible de répondre par oui ou par non.

  2. Dissertation : la méthode simple pour le bac de français

    L'astuce est de te demander si la question du sujet de dissertation est une question ouverte ou fermée: 1 - Si la question est fermée (on peut y répondre par oui ou par non) : opte pour un plan dialectique. 2 - Si la question est ouverte (on ne peut pas y répondre par oui ou par non) : opte pour un plan thématique.

  3. Philo52

    Méthodologie de la dissertation : les questions fermées I. L'objectif premier : dégager une problématique Les sujets de dissertation dites "fermées" se présentent sous la forme d'une question en réponse par oui/non du type : "Peut-on désobéir à la loi ?" (c'est le sujet que nous prendrons comme exemple).

  4. La dissertation au Bac de français 2023

    Le candidat choisit l'un des trois sujets de dissertation, chacun étant en rapport avec l'une des œuvres au programme et son parcours associé. ... Deux types de plans sont possibles selon le type de question posée : ouverte ou fermée. Rappel. Une question fermée appelle comme réponse : oui ou/et non et invite à la confrontation de ...

  5. 6 étapes incontournables pour réaliser une dissertation

    Lire et analyser le sujet. Trouver la problématique. Faire le plan de la dissertation. Rédiger l'introduction. Rédiger le développement. Faire la conclusion. Pour tout comprendre sur comment faire une dissertation, nous allons utiliser un exemple concret issu des annales du Bac S de philosophie de 2019.

  6. Plan dialectique : la méthode

    Pour savoir si ton sujet de dissertation appelle un plan dialectique, demande-toi si la question est fermée ou ouverte. Si la question est fermée, c'est à dire si on peut y répondre par oui ou par non, c'est que le sujet t'invite à faire un plan dialectique, un plan critique qui confronte des points de vue conflictuels.

  7. Maîtrisez la méthode de la dissertation au bac de français

    La clé est de vous demander si la question du sujet de dissertation est une question ouverte ou fermée: 1 - Si la question est fermée (on peut y répondre par oui ou par non) : optez pour un plan dialectique. 2 - Si la question est ouverte (on ne peut pas y répondre par oui ou par non) : optez pour un plan thématique. Vous formulerez ...

  8. Comment rédiger une dissertation parfaite ?

    Pour un contrôle d'histoire-géo ou pour l' épreuve du bac de Français, la méthode de la dissertation est assez comparable. Dans un premier temps, tu dois analyser le sujet. Est-ce une question à laquelle on peut répondre par oui ou par non, ou est-ce une question ouverte ? Cela va influencer la façon de construire le plan. 🛠

  9. La Méthode de la Dissertation pour le Bac de Français

    La dissertation en français est un exercice argumentatif amenant le candidat à répondre à une question ou à discuter un point de vue en mobilisant sa culture littéraire. La dissertation littéraire peut porter sur une oeuvre ou sur une question littéraire générale.

  10. Questions ouvertes et question fermées

    Les questions ouvertes sont des questions qui servent à poser une question sans proposer de liste précise de réponses. Lors d'une enquête, il est possible de laisser une zone de texte vide pour que la personne chargée de répondre puisse le faire librement.

  11. PDF I. Le plan dialectique / concessif

    Il existe un moyen pour savoir vers quel plan s'orienter: Le sujet pose-t-il une question ouverte ou fermée ? I. Le plan dialectique / concessif Ce sont les plus utilisés pour répondre à la problématique d'une dissertation. Le plan dialectique, en trois parties, se résume souvent par la formule : Thèse / Antithèse / Synthèse.

  12. Plan thématique : méthode [dissertation]

    Le premier réflexe à avoir, face à une question, est de te demander si la question appelle une réponse fermée ou ouverte : Si le libellé du sujet de dissertation pose une question fermée (on peut y répondre par oui ou par non), tu vas te tourner vers un plan dialectique (thèse - antithèse - synthèse).

  13. Révision bac français

    Le sujet peut se présenter sous plusieurs formes : une citation, une question ouverte ou une question fermée à laquelle l'élève est souvent tenté de répondre par oui ou non. Dans les trois cas, il porte nécessairement sur le programme.

  14. Etudes qualitatives : les questions ouvertes et fermées

    Les questions ouvertes sont plutôt utilisées en recherche qualitative (voir la vidéo ci-dessus pour plus d'informations), celles fermés en recherche quantitative. Mais ce n'est pas une règle absolue. Dans cet article vous découvrirez donc les définitions des questions fermées et des questions ouvertes.

  15. Préparation bac français

    IV) Formulation de la problématique. La problématique est la question soulevée par le sujet, à laquelle vous allez répondre dans votre dissertation.. Il existe deux types de questions : Question fermée: « thèse 1 ou thèse 2 ? - Quand on vous demande de choisir entre deux thèses, les thèses 1 et 2 sont contenues dans le sujet. Il faut reformuler les deux thèses avec vos propres mots ...

  16. Questions fermées vs questions ouvertes

    Principe Dans un questionnaire, la question fermée unique est la question la plus simple. En effet, pour ce type de question, une seule modalité doit être choisie parmi une liste de réponses proposées. Exemple Voici un exemple de question fermée unique : Recommandations du Sphinx

  17. Exercice sur les présupposés. Comment disserter sur une question

    Le 18/09/2023 Dans Réussir le commentaire philosophique, méthode, repérage sur texte. Méthode de la dissertation 0 commentaire Exercices, les présupposés Exercice de philosophie : méthodologie - Les questions ouvertes et fermées en philosophie Les différentes catégories de questions Question vraie/question fausse

  18. Comment trouver une problématique de dissertation

    Trouver ta problématique de dissertation en français : explication, méthode et exemple. ... Tu veux peut-être parler des questions ouvertes ou fermées (et non directes et indirectes) ? Une question fermée invite en effet à un plan dialectique tandis qu'une question ouverte invite à un plan thématique.

  19. Les questions ouvertes en français

    Les questions ouvertes simples commencent généralement par un mot interrogatif : Qui : questions sur une personne. Que : question sur un objet ou une action. ("Que" devient "quoi" quand il est placé après le verbe.) Comment : question sur la manière, la façon, le moyen. Où : question sur un lieu, un endroit.

  20. Le questionnement

    Les questions ouvertes servent à comprendre, à faciliter l'expression, à dialoguer, à échanger. Elles commencent par un adverbe (pourquoi, combien, comment, quand) ou un adjectif/pronom interrogatif (quel, quoi, qui) d'où le fameux QQOQCP (Quoi, Qui, Où, Quand, Combien voire comment, Pourquoi). Exemples de questions ouvertes :

  21. Exemple de dissertation : brille au bac de français

    5 mars 2014 62 commentaires Si tu envisages la dissertation au bac de français, tu es au bon endroit. Tu trouveras sur cette page : Des exemples de sujets de dissertation sur chaque œuvre au programme. Un exemple de dissertation entièrement rédigée selon les exigences du bac de français.

  22. Questions ouvertes et fermées : les différences

    Une question fermée demande aux participants d'effectuer un ou plusieurs choix parmi des réponses prédéfinies. À l'inverse, une question ouverte demande aux participants de rédiger une réponse en utilisant leurs propres termes. Voyons plus en détail ces deux types de questions. Nous allons analyser leurs avantages et inconvénients ...

  23. L'essai au bac de français (séries techno) : la méthode

    Il existe un test imparable: celui de la question ouverte ou fermée qui te permet de savoir si tu dois t'orienter vers un plan thématique ou dialectique. Je t'explique tout : A - Le plan dialectique. C'est le fameux plan thèse / antithèse auquel on peut éventuellement rajouter une troisième partie, la synthèse.